jeudi 14 décembre 2017

mise en voix de merde n 5


Christ Roi

Laura n'a pas d'enfant
elle vient de passer trois jours à Lacanau
avec un anarchiste breton
lui et sa toxicomanie
elle et son anorexie
dans le grand air et 
dans la lumière
sur la plage qui s'agrandit à vue d'œil
le mois prochain elle part à Hambourg rejoindre un philosophe Américain
elle est rigolote quand elle raconte
déplaire à certains n'est pas pour lui déplaire
micro-expressions à faire revivre les fleurs fanées

Ghislaine se fait voler la vedette
alors elle donne systèmatiquement dans la modestie qui caractérise si bien les culs bénis de la laïcité
bref
ça commence à se voir qu'elle se la pète

Camille estime que Karim n'est pas dans la vraie vie
Karim considère que Camille lit trop de livres ou alors pas les bons
ils ont tous les deux raisons et pourtant se gourent complètement
cérémonie des sourires en toc

la bière est super
triple Carmélite
Antoine s'en reprend une en évoquant
la souplesse anale des petites stagiaires asiatiques qui mettrait en péril bon nombre de couples mariés au centre national d'études spatiales

Théo est toujours amoureux de Camille sa belle-sœur
la femme d'Antoine

(toujours pas de nouvelles de mon frère)

mardi 12 décembre 2017


les frites de la vérité pure (2014)

quand il s'agit d'éthique et de morale
les règlements deviennent de suite confus
et il se peut qu'ils le restent


à l'approche des fêtes de fin d'année
au Flunch
tout fait toc
sauf les trois copines
qui gloussent dans un coin
en comparant leurs achats respectifs de dessous
elles ont quoi
20 piges
et portent toutes le hijab


moi en tant que poète de cafétéria
qui se consacre parfois
aux frites de la vérité pure que contiennent les blasphèmes
moi je kiffe grave 


tiens
y a le père Noël qui sort des chiottes

vendredi 8 décembre 2017

décembre 2017

jardin potager dans un angle mort

paraît que t'as la rage du réel
paraît que tous tes potes se mettent à la basse
paraît que ta barbe sent le rémugle
paraît que t'as les mains qui épaississent
paraît que tu ressembles à un pope des rues
paraît que t'as l'air de sortir d'un film post-apocalyptique
paraît que tu fais ton âge désormais
paraît que pour des raisons personnelles tu as arrêté la consommation de pruneaux
paraît que tu soûles tout le monde avec tes paraît

tu t'es regardé dormir toute la nuit
la vie des morts en toi t'épuise
visions de renards chassant sur le parking
visions de seins massifs lissés par la salive

jardin potager dans un angle mort

le ventre et la volonté
ont créé les premiers verbes du monde
choc sans surprise
vivement ce soir que tu te couches


théories complotistes qui vont avec les trainées de condensation dans le ciel
les tours de magie de la lumière
les grands dièses
que traversent les oiseaux migrateurs

ta séance de sport te remonte à la surface
du cardio du statique
une demi-heure trois fois par semaine

tu pars acheter le journal
le vent est redevenu ce dieu Viking sans pitié
sa mère la pute

les ouvriers du bâtiment ont ressorti les pulls et les strings fourrure
fou rire
y a toujours un gag dans les tragédies
grosse ambiance à la Chope Gauloise où un toubib trinque à la joie d'être endetté
bouteille de champagne de bon matin
en compagnie de sa maitresse
féminité en train d'éclore
  
inapte à rester ici
tu rabats ta capuche sur ton bonnet
badge de Walt Whitman accroché à ton blouson
tu traces
tu as une lessive à faire tourner
aller-retour
la laverie est à deux kilomètres

un type avec un grand chapeau
un type croit te reconnaître
qui dérive comme un produit
frère parallèle titubant sur des tubes intérieurs
des phylactères sortent de sa tête
ça dit qu'on prend les gens pour de la merde
ça dit qu'il faut pas s'étonner après si ça chlingue

y a quelque chose devant toi que tu ne vois pas
quelque chose qui n'est pas là
quelque chose qui te rend malheureux

besoin de fiction
tu mangerais bien une pizza végétarienne


marasme toujours
marasme de tout
des demoiselles
des belles voitures
du peuple qui galère
des journées qui durent trois ans
des chaussures de sécurité 

si confortables quand on ne marche pas avec
comme le chef persuadé de gérer la vérité-terrain en passant ses journées devant son ordinateur

attente d'horizons
mouvements contradictoires entre le monde et toi
ton treizième mois que d'aucuns t'envient
c'est 1200 euros qui te permettent
grosso modo de payer tes impôts et ta taxe d'habitation

chierie
on appelle ça gagner sa vie

t'es un mec du XXème siècle toi
tu te bourres la gueule en écoutant
les crooners qui chantent Noël 

mercredi 6 décembre 2017

super lune

une pomme
une mandarine
quelques cerneaux de noix
une tartine de confiture de figues
trois tasses de thé vert

dans mon rêve de la nuit dernière
un chorégraphe de danse tribale trouvait que je mourrais très très bien

pierres belles arrondies par l'eau
lieu sacré de plumes et de feuilles mortes
lieu sacré où je m'entraîne à rien
lieu sacré où je progresse à vue d'œil

lieu sacré n'importe où où je veux

les machines à laver de la laverie sentent
la térébanthine
la neige a été annulée
les gens s'égorgent eux-mêmes
tristesse pathogène qui les suit depuis l'enfance

mêmes radicalement différentes
les espèces de mammifères en grognant se comprennent parfaitement


mugissements aux nouveaux morts
aboiements aux derniers vivants

ici les ours sont des robots
ici un mec se gratte les couilles en tête de gondole
ici une hôtesse de caisse se plaint de ne plus rien voir de l'oeil gauche avant que de s'effondrer
ici un marmot m'explique tout ce que je veux  savoir sans prononcer le moindre mot
ici une vieille dame vient d'apprendre l'existence de sa sœur jumelle
courage qui
 protège du malheur mieux que les archanges

à trop se rayer la tronche
avec ma blonde
on a viré nos
 noms de nos calendriers respectifs

commun accord qui lui fait gueuler les tripes
commun accord qui me fait puer les yeux

à cette heure-ci
il n'y a quasiment plus personne sur la route
et c'est déjà beaucoup trop de monde

super lune qui prend toute la place
mais tout ce que je vois moi
c'est le givre noir que la nuit forge à froid 

mise en voix de merde n 4 (Alan Vega est mort)


mardi 5 décembre 2017

Hermès

que son mari trouvait qu'elle avait des activités de vieille
tricot 
chorale 
mots croisés
qu'il supportait pas ça

que le jour de leur mariage il s'est barré furieux passque sa belle-sœur n'avait pas acheté d'alcool pour la fête


qu'elle était naïve
qu'elle était super amoureuse évidemment
qu'il arrêtait pas de l'oublier
qu'il bossait en usine
qu'il voulait pas passer le permis
qu'elle venait toujours le chercher au boulot
qu'il faisait des heures supplémentaires sans jamais la prévenir
qu'elle attendait

qu'elle attendait
qu'elle avalait des couleuvres

qu'il n'y avait pas de téléphone portable à l'époque

qu'elle a une fille qui a tendance à faire n'importe quoi par manque d'expérience
mais que là ça va
depuis qu'elle est avec son nouveau copain
un colombien
un garçon posé
qui s'appelle Hermès
comme le chien de sa cousine


qu'il y a des solutions mais que c'est pas drôle
essence en 10 lettres
arbrisseau

vendredi 1 décembre 2017

de quoi tenir


ici c'est bien (2007)

ici c'est bien
tellement bien que je fais la gamine dans les résidences sous videosurveillance
tellement bien que je commence à sentir le bar-tabac
et non plus les conversations fétides de mes proches
tellement bien que je ne me défends plus de rien
même pas d'être un peu trop salope
même pas de faire attention à ne pas trop t'aimer
tu le sais toi,pourquoi je fais toujours ça ?
pourquoi tout ce qui est beau j'arrive pas à le parler
excepté quand des cocktails phosphorescents m'électrisent
dans la piscine
ma putain d'envie de toi
c'est tout ce que tu veux mais c'est pas romantique
excepté quand je t'évoque en remuant mes pieds sous la table
de la cuisine 

penses-tu à bien fermer la porte ?
mets-tu les volets à l'espagnolette ?
es-tu prés de moi alors que ma peau t'échappe ?

dans les toilettes fortifiées par le frais et par le calme
je relis ce que tu m'as écrit
et je me demande de quelle tranchée ça vient
et je te cherche sous des nuages épais comme des éléphants
et je veux encore des nuits blanches
où tu me perces à jour manu militari
et je veux encore des dimanches pourris
à faire des cabanes sur le lit
et je veux encore te souffler de l'eau de mer dans les bronches
jusqu'à te couper le souffle
jusqu'à te faire rêver la tronche
beaucoup passionnément
et t'embrasser tu sais comment
jusqu'à la dernière goutte

mercredi 29 novembre 2017

hamac

qu'il a pris le chemin des fourmis
jusqu'à l'asile des voitures situé sous le niveau de la mer
qu'il s'est installé ici pour échapper à la police
ainsi qu'à une carrière gratifiante de docteur plus fier de ses cheveux que de ses gamins


que c'est une belle journée qui s'annonce parfumée par les delphiniums et les noisetiers
que sa petite gueuse l'aime
que sa petite gueuse sent bon à faire fructifier l'espace


que loin de tout il se sent bien
hamac pour lire avec les chiens
tarmac en déshérence pour réfléchir en compagnie de toute une famille de souris
que sa gentillesse est une prison
qu'il faut qu'il trouve un truc qui marche
qu'il faut qu'il trouve un truc qui marche rapidos
ou sinon il va faire du sale 

il le sait 
enfin plus ou moins

qu'il a manqué de trop de choses dans sa vie mais jamais d'addictions
qu'il se sent suffisamment beau maintenant
qu'il va pouvoir enfin postuler à ce dont il a envie
qu'il va manger un bout de gras
qu'il va boire un coup de gnôle
qu'il va survivre un jour de plus et que ça sera déjà pas mal pour un connard dont la fille unique est morte d'être montée dans la mauvaise bagnole 

mise en voix de merde n 2