mardi 27 juin 2017

turfiste

ton amour des plans foireux n'est plus à prouver  
tes passions t'ont rarement mené au bonheur 
tes certitudes non plus remarque

tous les jours
c'est bataille contre le pain sec 
tous les jours
c'est bataille contre le lait froid 
tous les jours 
c'est bataille contre la résignation
et l'étuve 
et l'abîme  

t 'es pas violent mais t 'as l'énergie imprévisible  des enfants battus qui sont devenus des écorchés doux  

tu regardes le feu qui tombe du ciel
tu observes l'indolence avec laquelle la buse variable chasse les micromammifères  
tous ces trucs de mec contemplatif  
journée à 13787 pas

c'est parfait
c'est parfait mais faut tout recommencer
ils te disent ça avec leurs yeux bleus qui font peur
et plus ils t'expliquent 
et moins tu comprends
ils disent que tu compliques tout avec ta fragilité 
ils t'ordonnent d'arrêter de crier
tu cries pas tu dis 
tu affirmes tes doutes
stabat mater qui te fait pogoter comme un requin-marteau  

tu as douze ans
ton père te montre des prostituées le long du canal 
ton père te fait comprendre que ta mère fait pareil mais gratuitement   
tu as douze ans 
et y a des objets qui te font voyager
journée à 2792 pas 

tu ne parles plus d 'espérance 
tu ne parles plus d'impasse 
tu parles chien aux fleurs et fleur aux chiens
c'est mieux que les murs 
et puis tu l'aimes elle 
et puis tu l'aimes elle
sa Gibson 
ses poèmes grunge 
ses godillots 
ses mollets à péter la mâchoire des grands prédateurs 
et puis ses seins qui sentent toujours bon la viennoiserie et l'aventure 

super émue 
elle insiste pour te préparer un petit plat
quintaux de soleil sur ton plexus 
journée à 18192 pas

il y a 48 ans jour pour jour c'était la nuit 
et ta petite gueule naissait aux forceps  
quasiment au milieu des chevaux
un bol de soupe aurait pu te contenir 
ta mamie te raconte ça avec ses mains
cabane dans les arbres où tu dors en sécurité 

le projet c'est qu'il n'y en a aucun 
à part celui de tuer les gens sans les tuer 
c'est-à-dire en éradiquant leur psychocharisme  

les radiateurs t'envoient des messages de confirmation 
ce que tu es te rend de plus en plus seul

les couleurs vont trop vite 
traction thermique comme dans les trains régionaux  
ça te fait chialer en même temps que sourire les sourcils
journée à 11718 pas 

tu viens d'apprendre que ton vrai prénom c'est Redouane et non pas Jean-Michel
et tu es comme qui dirait guéri 
sauf que tu n'as jamais été malade   
triste puzzle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire