vendredi 17 novembre 2017

de quoi tenir


11 novembre

ça y est 
Alessandro a démissionné
il a quitté Toulouse
il squatte aux îles Canaries en attendant un bateau-stop pour l'Argentine

légère brise ce matin qui empêche le gel de se déposer

Pierrette attaque une cure d'un mois de bain de bouche ayurvédique à base d'huile de sésame
au bout d'une journée elle arrête tout ça
trop vomitif ce truc

au dessus de la rocade
les transversales de la lumière n'appartiennent ni au jour ni à la nuit
voiture sur le toit en direction de l'aéroport


Carine s'est engueulée avec Jean-Baptiste qui est un toxicomane monomaniaque
Carine s'est disputée avec Géraldine qui est tombée amoureuse de sa belle-sœur
tout le monde a un pied dans la merde
tout le monde a tendance à représenter ce qu'il dénonce

odeurs de métal chauffée dans la galerie marchande

Gilbert est en arrêt maladie pour cause d'hémorroïdes
ces blagues homophobes ne vont pas me manquer

(toujours pas de nouvelles de mon frère)

jeudi 16 novembre 2017


peluches

ton mec c'est mieux qu'un ami
ton mec c'est mieux qu'un frère
ton mec c'est ton père et c'est ta mère
ton mec 

c'est devenu ton colocataire ton mec
et c'est beaucoup mieux comme ça

vous vous adorez
vous vous supportez pas
vous vous manquez tout le temps

appui précieux des muscles de vos sourires quand vous échouez avec tant de tendresse

faut des sous pour finir la maison
où c'est le chantier perpétuel
faut des sous et faut des plans et pas qu'un seul

dans le métro dans la vitre
y a la pluie qui raconte ta vie
bourbon au goulot en peaufinant ton maquillage

montrer son cul pour soi-disant survivre
automutilation pour soi-disant aller mieux
tes cicatrices tu les aimes bien
passque tu les as choisies au moins elles

pas tes taches de naissance

peluches qui ne passent pas en machine
peluches qui chantent dans ton ventre
peluches

dimanche 5 novembre 2017

cryoturbation

voix off
tu viens de perdre un ami très cher
et les symboles et les rituels ne te suffisent pas
les médicaments non plus


voix off 
tu viens de perdre un ami très cher 
et tu cherches une ville où tu puisses t'ennuyer 

whisky dans l'habitacle
les souvenirs remontent
triés comme des pierres

sur la route
la lumière respire autrement
grisaille mauve qui réinvente tout
tu te dégotes un petit hôtel à Roscoff

Roscoff
tu connaissais la Bretagne mais pas Roscoff

la thalassothérapie
les balades en bateaux
les enclos paroissiaux
ouais tu dis bof


sans le savoir
tu attaques déjà le forage jusqu'au feu de toi-même
les moments décisifs 
arrivent toujours quand y a personne

mardi 31 octobre 2017

neige pourtant

oppression contre les plus humbles
oppression contre les plus exploités
actualité de toute éternité


dans ce contexte 
t'es pas un bandit non
t'es plutôt un résistant qui bricole

petites rectifications afin que tout se combine à merveille

t'as toujours eu le moteur pour ça
pour que la mouise devienne une aventure
le moteur et les joues 

le moteur et les tripes
et même si tu n'en vis pas
ça donne des ailes à ton squelette


boussole quand tout se complique
boussole quand la tristesse fait tout vieillir salement
et que le changement devient brutal
et que le rail des tempêtes aussi
et que la psychométéorologie des gens aussi
et que tout semble hors de portée
de la grâce de dieu
qui ressemble à s'y méprendre au bon vouloir de nos dirigeants

et te voilà donc 

un peu cassé
un peu bouffi 
ému au possible 
dans ce quartier lugubre
ému par ta mémoire de marin insomniaque
et par tous les soleils de la morte-saison

neige pourtant
neige partout
sur le perron de la maison abandonnée
sur la boue du jardin qui sert de dépotoir
neige éblouissante qui obscurcit tout

lundi 23 octobre 2017

arômes des racines quand elles sortent de terre

paraît que ton passé te torture
paraît que tu trompes ta libido
paraît que c'est facile de tomber amoureux de toi
paraît que tu préfères te branler
paraît que t'es un mec soigné toi
paraît que ça se voit pas forcément
paraît que tu poses trop de questions
paraît que ta poésie bousille les imprimantes
paraît qu'à cause de toi Dame Lynx se sent laide ces jours-ci

ciel étoilé loin de l'industrie qui a enrichi cette ville jusqu'à la corruption
ciel étoilé où tu dessines des schémas du bout des doigts
bruit blanc qui prend forme dans les arbres

intimité totale
quand t'as plus rien pour tenir le coup
t'as encore ça

lecture à voix haute de
tes poèmes 

devant un public de spectres 

pistaches pour le cœur de tes os
potassium pour ton front dermographié

ta timidité a des effets rigolos
ça te rend audacieux ou parfois agressif

enclin dans les deux cas 
à prendre ton pied au pied du mur ou bien à dégueuler dieu
arômes des racines quand elles sortent de terre

tu n'es pas vraiment là
tu n'es pas vraiment ailleurs
vin de garage dont tu savoures l'électricité
saveur qui d'ailleurs est comme un cri d'oiseau

prêtre psy
tu n'as rien contre les uniformes
tant que tu peux choisir le tien

t'as pas envie de mentir
ces empreintes dans ton âme
c'est pas qu'un numéro
c'est quelquefois des cicatrices
t'as pas envie de mentir
en tout cas pas aujourd'hui


humiliation badgée mieux que l'ennui
inconfort sous contrat mieux que l'ennui
horreur sublime 


tu ne seras jamais père
désir que tu n'as jamais eu
tu ne seras jamais père
ce qui ne t'empêche pas d'aimer transmettre toutes
 ces belles choses issues d'erreurs

t'es un mec du XX ème siècle toi
t'as pas besoin de te faire enculer pour assumer ton côté féminin

jeudi 19 octobre 2017

étoile dans la gorge

tu es revenue dans l'entreprise après ton congé parental et moins d'un an plus tard tu apprends que ton entreprise dépose le bilan
liquidation
liquidation
transfert industriel

J-12
ton stress te fatigue

J-11
ta fatigue te stresse

J-10
tu informes les clients qu'il n'y a plus de personnel 

tu informes également
les clients qu'il n'y a plus d'image à soigner
merci de votre compréhension

J-7
aujourd'hui tu ne vas pas très bien
tu es la merveilleuse employée qui ne peut pas prendre de décisions 


J-6
tu penses au sourire lumineux de ta fille quand tu te mets aux fourneaux pour lui préparer ses gâteaux préférés
des chaussons aux prunes
recette que tu tiens de ta mère qui vit en Croatie

ta p'tite maman
ta dopamine

J-3
du calme de la verdure 
un bon bouquin une plage sauvage
tu peines à te concentrer
tu es malade


J-2
weekend sans argent

mais weekend quand même
à part ça
tu es de nouveau enceinte

J-1
le crépuscule est d'une tristesse absolue
quelqu'un a oublié son linge étendu sous la pluie
et tu te demandes si tu la connaîtras un jour la
 dose exacte de mensonges qu'il faut pour que cela fonctionne entre deux personnes

étoile dans la gorge

lundi 16 octobre 2017

une étoile dans la gorge n 3 (septembre 2017)


concierge manager (2012)

et donc je fais la connaissance de
Bruce
concierge manager dans une résidence à Los Angeles
Bruce
la petite cinquantaine bien cramée
Californien et fier de l'être
toujours prompt à exhiber sa carte
d'identité le prouvant
toujours certain d'être dans son bon droit
1m90
un futal de charclo
des grosses grolles de chantier complètement explosées
un chandail épais quelle que soit la saison
le genre de lascar à qui on ne demande pas l'heure
le genre de lascar qui adore susciter l’intérêt
le genre de lascar qui n'en a rien à foutre de personne
il n'a jamais aimé l’école
ça non
il a toujours aimé traficoter
ça oui
ok Bruce
à plus


(2015)


samedi 14 octobre 2017

de quoi tenir

la lumière la merde l'antique équation

paraît que t'es naïf en amour
paraît que t'as besoin de sentiments pour niquer
parait que t'es qu'un connard mesquin
paraît que t'as besoin d'être reconnu dans ta vérité
paraît que chez toi ça sent pas vraiment le poète obscur
paraît que t'as une voix à vendre de l'huile d'olive
paraît qu'il faut que tu sois un peu plus humble
paraît que tu chausses comme Michel Platini
paraît que t'es l'heureux papa d'une IVG et d'une grossesse extra-utérine

pique-nique érotico-métaphysique partagé avec Dame Lynx
corps serrés en regardant les modifications complexes des nuages
église que la ripisylve
église et doigt au cul
baisers bénis dans la sueur
jamais tu n'as trouvé tes courbatures aussi sexy
pour continuer la route faudra traverser le fleuve

Dame Lynx
depuis que tu zones avec elle
ton voisin te lance des regards clairement hétérophobes


chance monstre qu'elle ait une attirance pour ta drôle de démarche


chance monstre que tes sacs en plastique
dans lesquels tu trimballes ta vie quand tu vas la voir

la bouleversent

chance monstre qu'elle assume son addiction à ton strabisme et à tes slips parfois troués


polytoxicomanie toujours
elle te murmure que ton rire la rend vivante et te respire les couilles comme une délinquante pas juvénile
salive sacrée

salive sacrée

ce que tu as arpenté hier n'existe déjà plus
y a rien à faire aujourd'hui
et pourtant tu ne t'ennuies pas
tu glandes utile
garagiste pour tes dents
dentiste pour ta bagnole
t'enregistres sans faire exprès
un album électroglauque avec Jim Floyd
11 morceaux d'existentialisme science-fictionnel
où vous racontez l'antagonisme créatif des mots et des machines
où vous racontez l'exorcisme joyeux
où vous racontez le vaisseau spatial torturé 
où vous racontez les vapeurs
synthétiques ainsi que les venins psychotropes
vous essayez du moins


Marie-Pierre est très déçue
tu peux comprendre
Yan trouve le projet passionnant
tu peux comprendre
Christophe trouve ça bof
tu peux comprendre
Laurent et Nico saluent le bon boulot
tu peux comprendre
Cathy déplore le fait qu'on doive toujours s'habituer au pire
tu peux comprendre
Marine elle danse avec son chien

du mensonge au récit
du récit à la résilience
les gens mystérieux le restent jusqu'à ce que tu sentes leur haleine au sortir de leur gueule

pendant que certains font de l'humanitaire tout en prônant la pendaison de tous les incroyants
d'autres se droguent d'ordinateurs en mangeant du fromage
ou bien décèdent dans leur lit étranglés par leurs draps

la merde la lumière
l'antique équation
marre de la publicité des autres
marre de la publicité de toi-même
tu rejettes la mélodie
tu refuses la narration

t'es un enfant de la république toi
tu ne juges pas les gens sur la couleur de leur religion sexuelle

mercredi 11 octobre 2017

Excene Cervenka/Lydia Lunch

nuit bleue

genre
toi 
même pieds nus 
tu marches à côté de tes godasses

soirée jeux vidéos chez les voisins
qui n'ont pas eu besoin de te le faire comprendre

leurs idées arrêtées ne t'attristent pas plus que ça
tu t'éclipses
tu les as de suite reconnus oh que oui
leurs vergers leurs verges
leurs idéologies qui servent d'abord leurs propres intérêts
ils ressemblent tous à ta mère
démon avec un vagin qui débarque demain pour l'anniversaire de ton frère qui fait tout bien
et à qui forcément tout réussit


tes filles dorment à l'étage
mais toi t'es trop fatiguée pour dormir

c'est pas nouveau
c'est pas contradictoire

c'est pas doloriste
c'est juste humain
t'es là
t'es seule
tu picoles enfermée dans tes qualités
la musique te délivre enfin des mots


la force de l'instant présent
rien à foutre


le pouvoir de l'optimisme contagieux
rien à foutre


nuit bleue sur la terrasse en plastique où les ombres de la forêt te fournissent un nouveau visage
y a des contretemps essentiels 

mardi 3 octobre 2017

à ma blonde...


Saint-Valentin

Enzo essaie encore de me refourguer un de ses romans
et je n'ai toujours pas envie de payer pour lire sa prose aussi talentueuse qu'insignifiante
il me traite d'hétéro pédé
je le traite de victime manipulatrice
il le prend mal
pas moi 

normal
y a Gwenn la gouine qui fait grave bander ma vie

Jean-Pascal souhaite publier dans sa revue mythique un de mes poèmes qu'il adore 
euh à condition que j'accepte certaines coupes
qui selon lui l'allègent 
qui selon moi l'affadissent
je refuse donc ses corrections
il ne publiera donc pas mon poème

je m'en remets très vite

message de Jean-Marc qui part demain pour la Normandie
800 bornes pour récupérer son fils de 17 ans qui vient de faire son coming out 
et que sa mère
l'ex femme de Jean-Marc donc
vient de foutre à la porte
Jean-Marc qui a arrêté la musique
Jean-Marc qui continue de vendre des équipements de bar et de cuisine à des professionnels

(toujours pas de nouvelles de mon frère)

samedi 30 septembre 2017

Toulouse juillet 2017

fleur bleue

des nuits dans des gares
des nuits sous des ponts
des nuits dans la gaze de ses membranes
qu'il en a connu des dizaines de nuits comme ça
des bouts de nuits dans le gaz

à dormir en sursaut dans son blouson
force est de constater que c'est chacun pour sa gueule
force est de constater que c'est ainsi
que machin a fait ça
que machine a dit ça
que lui aussi il est prisonnier de son savoir
que lui aussi il est victime de son ignorance
que lui aussi ce qui l'abrite le pollue à force
que parfois il chiale avec ses chiens
que parfois il fait l'amour tout seul dans les toilettes

qu'il a plutôt l'âge de l'entraîneur que de l'attaquant vedette
qu'il a aussi son amour propre
qu'il en a marre de s'entendre toujours dire non
l'expérience

non
les diplômes

non
la mobilité
non
qu'il y a toujours une connasse à un moment donné pour le dévaloriser
une connasse de banquier
ou une connasse de poète
ou une connasse de papa alpha
qui lui rappelle que son opinion ne vaut pas grand chose
tout ça passqu'il échappe à leurs classifications de merde
qu'il a mal aux autres mais que malgré ça
il aime toujours cuisiner des pizzas 

ou préparer des choses à grignoter à pas d'heure pour ses potes
qu'il mate le film de la pluie à travers les vitres des fenêtres
qu'il écoute du Loscil
qu'il repense à Guillaume qui l'a quitté sans aucune raison
que résultat
à l'aube
sous la lumière fossile du Grand Est
il se sent carrément fleur bleue
c'est-à-dire complètement chirdé entre deux mondes

scarecrow


mardi 26 septembre 2017

vin blanc

qu'il lui est difficile de parler d'envie en ce moment
qu'elle se sent super à l'aise dans sa solitude
même si ça lui ferait le plus grand bien évidemment de se laisser envahir par une meuf bien
une meuf ni toxique ni perverse
pas comme son ex qui était comme ça
pas comme son ex qui était lyonnaise
bien blanche
bien pensante
bac + 5

que des fois elle prend un peu de cocaïne avec une pote
mais qu'elle préfère devenir folle autrement
avec du vin blanc par exemple
avec un peu de paroxétine
et que hop
des trains lui sortent de la bouche
des trains et des putain d'arc-en-ciel
des trains et des souvenirs doux pour la mémoire
tout ce que la décadence peut parfois produire de meilleur 

qu'elle adore traîner avec cette nana qui a un mec
qu'elle adore traîner avec cette nana qui a déjà eu des aventures avec des meufs
et qui dans sa robe bleue sait transformer la courtoisie du cœur en chaleur
et qui sait le nom latin des plantes et des herbes
qui sont sur le bout de ses lèvres autant de friandises érotiques
rubus fruticosus
sambucus ebulus
galium aparine

que voilà des années
son frère cadet s'est suicidé
que les outils sont aussi des armes
qu'il disait souvent ça son frère

que les outils sont aussi des armes

qu'elle aime sa mission
qu'elle déteste sa corporation
qu'elle déteste les gens qui aiment tout
qu'il faut qu'elle fasse vite réparer son vélo
qu'elle va profiter du soleil en attendant
qu'elle va profiter du soleil et de la beauté triste de ce monde
bisous
bisous
bisous

lundi 25 septembre 2017


éphémérides

mars 2013
Gabriel est mort pendant la nuit
tu prends tes médocs
tu te rases
tu sors
tu trouves refuge dans une laverie automatique
où tu te surprends à prier


t'aimerais ne pas laisser le gouvernement des murs blancs te flouter
t'aimerais ne pas avoir besoin de spécialistes pour avoir un avis
parfois il te semble même y parvenir


société maudite
liberté maudite
Gabriel est mort pendant la nuit
et toi aussi tu la connais l'histoire du cercle
l'histoire du cercle et de la rue


avril 2013
tu t'emerveilles de tout
tu n'y peux rien
et ça te gonfle assez rapidement
ou bien tu te mets d'un coup à tout détester
et ça 

ça t'apaise grave mais pas bien longtemps

tu es beaucoup plus fatigué que malade
la nuit tes cauchemars te font pleurer
tu as l'impression que tous les nerfs du monde passent par ton crâne dégarni


mai 2013
tu téléphones le matin
y a rien pour toi
tu retéléphones l'après-midi au cas où
toujours rien
alors tu te reposes dans les jardins japonais ou pas
peinard comme n'importe quel dieu


les voitures klaxonnent quand tu te mets à parler comme un arbre
tu pètes à faire aboyer les clébards
tu bailles tandis que le soleil te recharge
sandwich à la tome de chèvre
sandwich du paysage


juin 2013
tu fais comme d'habitude
tu picoles
tu t'ennuies avec tes mains
tu galères avec autrui  

tes digressions énervent les cons
violence sur salarié


juillet 2013
la chaleur est dégueulasse
Angela a rejoint sa famille
Redouane a trouvé un appartement
Hervé aussi


septembre 2013
hygiéniquement parlant tu refuses de disparaître
tu cherches un endroit pour chier et te laver
si possible pas le même

décembre 2013
épisode de grand froid
dialogue avec toi-même
tu constates que la mémoire vive c'est comme du steak haché
ça s'abime très vite


janvier 2014
tu travailles en intérim
ta mission consiste à déménager du mobilier
du troisième étage vers le deuxième
de la cité administrative
ton responsable essaie d'être drôle
tu ne ris pas
il te souhaite bon courage
t'éclates de rire
le jeune qui bosse avec toi te regarde comme si tu étais fou


février 2014
tu remercies tes nouvelles chaussures sans dénigrer les anciennes
et c'est ce que tu appelles une putain de belle journée

mars 2014
le disque vinyle revient en force
mais toi tu ne rentres toujours pas dans la chanson

vendredi 15 septembre 2017

zone côtière

que c'est tantôt la mer 
que c'est tantôt la terre et les grandes couveuses que sont les bancs de sables
que c'est tout beau
que c'est tout vert 
qu'on dirait un champ de céréales sous-marin
que t'as maçonné ta cabane
où tu te mets à l'abri du vent
où t'écris des histoires

où rien n'est vraiment vrai
où tu bois des canons
où tu manges le mouvement perpétuel qu'il y a dans le fromage
que le poison est partout
poison dans les machines
poison dans les usines
poison dans le corps des poissons
poison et cupidité
que ton ex femme avait mis en scène son suicide pour savoir si tu l'aimais vraiment
que ton ex femme a refait sa vie avec une femme qui avant était un homme
que ça ne te choque pas plus que ça tout ça
que tous ceux qui sont en galère dans cette société nucléaire
sont abandonnés à leur triste sort ou alors éliminés d'une façon ou d'une autre
que tu flânes beaucoup dans le sel des prés ou dans le trèfle qui fait pousser l'herbe
que les riches s'enrichissent à appauvrir les pauvres
que le ciel est un contrejour gigantesque qui te mets des aéronefs légers dans le poitrail
que la vie s'écoule sans but c'est-à-dire sans cauchemar
et que donc tu ne te sens pas spécialement malheureux
et que donc tu en déduis que tu es plutôt heureux
et qu'il n'y a rien à dire de plus sauf que tu ne rencontres pas assez d'animaux dans ta vie de tous les jours

METACARPEDIEM (musique : Jim Floyd/poèmes: Heptanes Fraxion)

<iframe width="100%" height="300" scrolling="no" frameborder="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/playlists/352867896&amp;color=%23ff5500&amp;auto_play=false&amp;hide_related=false&amp;show_comments=true&amp;show_user=true&amp;show_reposts=false&amp;show_teaser=true&amp;visual=true"></iframe>

mardi 12 septembre 2017

libraire

que t'avais 46 ans
que t'étais au chômage
que t'étais plus assez rapide
que les disques de ton dos étaient rayés
que t'avais un peu d'argent de côté
que tu as racheté cette librairie
que t'as la chance d'être chez toi
que t'es bien ici 
sans patron sans patronne
que t'es bien dans ta peau même si au final
tu bosses plus qu'un ouvrier
que tu voulais pas faire la même chose que tes parents
que tu pouvais pas partir
que tu pouvais pas rester
que tu vas chez le routier tous les midis pour déjeuner
qu'il n'y a plus que lui dans le quartier maintenant 
que c'est toujours très bon et
que c'est toujours très varié 
que tous les jours t'apprends quelque chose
que ta librairie c'est ton théâtre
que les gens se confient 
que les gens arrivent parfois en colère
que les gens repartent parfois en rigolant
qu'ils te racontent des trucs sur leurs ennuis
leurs hématomes
leurs thyroïdes de merde
sur les affaires qu'ils font à la casse ou bien
sur les émotions que suscite chez eux le changement de saison
que c'est l'automne
que le linge sèche plus lentement
que les catalogues s'épaississent dans les boîtes aux lettres
que les foires aux vins sont installées 
que les altocumulus deviennent nimbostratus
que les feuilles mortes s'accumulent en bas des escalators 
que le dernier numéro de New Noise est paru
que quand il n'y a personne tu ne penses qu'à des mauvaises choses
que le football ne sera plus jamais romanesque
que tu ne trouveras plus jamais tes courbatures sexy
ou que les hérissons sont en voie d'extinction
ou que si ça continue tu risques de mourir dans tes cartons préformés
que ce qui te rend moins seul en fait
c'est de boire des coups avec ta solitude 

mercredi 6 septembre 2017

petite bâtarde

pas de mari pas de patron
pas de congés payés
pas de congés maladie
d'un côté les prolos de luxe ont tendance à devenir de véritables pignoufs
de l'autre la culture dominante qui te rejette 
a des privilèges auxquels tu renonces facilement
certains du moins
précaire
précaire
autant dire qu'en tant que nana proactive
t'es un peu à la ramasse 
tout ce boulot de représentation
toute cette paperasse
ça te fait pas vraiment vibrer le clito
même pas un peu
ta drogue est ailleurs
t'as commis l'erreur de venir te taire dans un endroit où il faut surtout pas
système allemand
modèle danois
l'institution te qualifie
t'oublies aussitôt de quoi 
les experts en authenticité te nomment
t'oublies aussitôt comment
leur narcissisme n'est pas que technique
ils savent que dalle alors ils construisent un scénario
tu ne parles pas et pourtant tu en poses des questions pertinentes
mouvement présence police de la poésie
d'un coup d'un seul
ton doigt d'honneur rallume la lumière
tu prends congé
tu leur en veux pas hein
mais tu préfères de loin les petits mots que t'apportent les animaux dans le parc
les clébards
les corbacs
les vrais dieux
sémiotique d'un autre monde
tu as froid
tu as chaud
tu commences à te détendre
y a pas de soleil
y a pas de maison
y a personne
et c'est juste parfait
le pays des étoiles commence dans ce terrain vague et puis t'as un autocar à choper

mardi 5 septembre 2017

hors saison

tu es militaire
tu es journaliste
tu en as vu des morts
tu en as posé des questions gênantes
celles notamment sur l'intégrité du maire 
tu es bisexuel 
ton frère le sait
ta mère s'en doutait
le maire aussi
tes enfants te soutiennent
ta femme non
tu refais ta vie 
tu as les sous pour
tu te remaries
tu as les sous pour
t'as envie de sucer
t'as envie de te faire sucer
ta femme non
courrier électronique
faux-pas
tu pleures au bon moment
tu ris quand il faut pas
tu as bien des défauts bien sûr
mais tu n'as pas la culture de l'ego 
merde
merde
tu fumes
tu fumes et tu refumes
tu fumes et tout est calme
et dans l'air
et dans l'eau
vin valium invitation à la valse 
juste ce qu'il faut pour que la vérité se dissolve

jeudi 31 août 2017


toboggan

sûrs de nous
sûrs de rien
quelque chose nous fait si mal depuis si longtemps
les distorsions
les faux semblants
nous nous adaptons un peu trop
nous nous adaptons un peu trop facilement
et à force c'est mourir sans mourir

sûrs de nous

sûrs de rien
ceux qui font l'amour à la mélodie
ne nous aiment pas plus que ça
voire nous chient carrément à la gueule
ombres hématophages des matons du bien et du beau qui n'ont pas besoin de beaucoup de mots pour nous mentir
crémation lorsque nous exposons nos faiblesses
crémation à travers nos grilles et nos affects

sûrs de nous

sûrs de rien
nous crions sans même savoir pourquoi
souches que nous sommes
chiens en calbut que nous sommes
et colocataires au chaud au sein de nos cellules
nous nous mangeons la bouche
joie
joie enfin
joie et vérité plus grande que nous
truc incontrôlable à faire des royaumes avec nos espérances d'acariens
la défonce
la poésie
le refus de la paternité
alliance improbable cousue par le cosmos

sûrs de nous

sûrs de rien
nous avons peur évidemment sauf quand le vent souffle
et que tout devient absolument contrebande
et que tout devient absolument toboggan

samedi 26 août 2017

commis

qu'il n'existe plus
qu'il se tue à la tâche
qu'il est payé comme un commis avec des responsabilités de chef de partie
qu'il fait si beau
qu'il y a des avenues de dingue où flâner
qu'au passage il en tape cinq aux branches des mimosas
qu'il fait l'apéro à dix heures du mat' avec son sourire à elle 
sa meilleure amie
que son sourire à elle c'est du soleil pulsé
qu'elle enquille les picon bières comme un vrai bonhomme 
sa meilleure amie
qu'une fois en Italie avec un pote musicien elle a appris à dire le mot  soûle en Albanais
sa meilleure amie
que deux mois plus tard 
elle a aussi appris à dire grossesse non désirée 
sa meilleure amie
que posés en terrasse ils se matent des culs
parfois les mêmes
qu'il n'a jamais compris pourquoi sa mamie n'était jamais devenue punk
qu'elle avait l'âge pourtant et un tempérament
à braver la loi 
mais que bon c'était la cambrousse
et que papy c'était l'accordéon 
et que papy c'était l'armée alors
que l'autre nuit il a rêvé d'un tigre à dents de sabre
qu'il était terrifié 
qu'il n'a pas eu peur
qu'il a caressé ce tigre préhistorique jusqu'à le faire sourire
que ça lui a fait un bien fou ce rêve
que renseignements pris auprès d'une chamane portée sur les meufs
ce rêve signifie juste que sa gentillesse ne le protégera pas de la méchanceté 
que là où il habite il y a un petit terrain de handball qui jouxte le cimetière
qu'il entend les applaudissements
qu'il entend les pleurs
que ça lui va très bien
que pour être libre faut la fermer sa gueule
que pour être libre faut la trouver belle la complicité des multinationales et des gouvernements
qui nous font banquer le simple fait de respirer
pas dire que leurs bonbons rendent très cons
pas dire que leurs dentifrices rendent très obéissants
pas dire qu'avoir des idées suicidaires dans un tel contexte 
c'est plutôt un signe de bonne santé mentale
que ça lui donne envie de se droguer tout ça 
que ça lui donne envie d'échouer
que ça ne lui donne pas envie de parler d'avenir par contre
mais alors carrément pas

jeudi 24 août 2017

tarpé

qu'il a un train à prendre
qu'il a pas le temps
qu'il a pas de sous
qu'il en a marre de passer à côté de sa vie 
que personne ne lui volera sa guérison intérieure
qu'il est son seul patient
qu'il est son seul docteur
qu'il tue son suicide un peu tous les jours
que le suicide dans le monde fait plus de morts que la guerre
que son accident s'est très bien passé
qu'il n'est pas comme tout le monde
qu'il n'est pas comme ses parents
qu'il n'est pas très différent non plus
qu'il ne supporte pas la mesquinerie
surtout la sienne
que la magie est partie mais pas le chômage
que sa femme l'a demandé en mariage
et qu'il a refusé
qu'elle lui a demandé de quitter la maison
qu'il préfère mille fois être seul que d'avoir à rendre des comptes sans arrêt
que sa vie amoureuse porte un deuil plus vieux que lui-même
le besoin d'amour
le rejet de l'amour
ce genre de conneries
qu'il a ses rituels quand la pluie se balade en ville
qu'à cause des produits chimiques il n'y a plus d'escargots
que les êtres humains sont faits de messages et de fantômes
qu'il faut qu'il fasse gaffe à l'alcool
qu'il faut qu'il fasse gaffe aux délires mystiques
qu'il ne lui faut pas grand chose pour se sentir bien 
qu'il a un train à prendre oui
mais peut-être pas aujourd'hui

dimanche 20 août 2017

loto

qu'elle est divorcée
qu'elle est d'origine étrangère
qu'elle ne peut plus avoir d'enfant
que son fils a 17 ans
que son fils veut changer de sexe
qu'elle est fatiguée des psychologues
qu'ils sont stupides 
qu'ils sont culpabilisants et stupides
qu'elle a le droit d'éprouver certains sentiments
que les démarches sont lourdes en France
qu'elle le sait qu'elle ne perd pas un fils
qu'elle le sait qu'elle gagne une fille
qu'elle va se battre
qu'elle va jouer le jeu
que c'est un choix important
que tant pis 
elle va continuer à cirer des pompes
que tant pis 
elle va continuer à vendre ce qu'il y a vendre
que tant pis 
elle va continuer à vendre leurs petits produits de merde
qu'elle va valider ses acquis
qu'elle va aussi jouer au Loto on sait jamais
les mêmes numéros ou pas
c'est pas très important
que le hasard elle trouve ça rassurant
qu'elle reprendrait bien une autre de ces bières là
que ça fracasse en douceur ce truc
que son beau-père l'a masturbée plus d'une fois quand elle avait douze ans
qu'elle devrait pas le dire
qu'elle entend des voix 
qu'elle répète des gestes
qu'elle fonctionne mal en société
qu'elle le sait
qu'elle n'essaie pas d'être folle
qu'elle n'essaie pas d'être normale
qu'elle n'essaie pas d'offenser les gens
qu'elle devrait pas le dire
que des fois elle crame tout un plein d'essence sur la rocade
juste pour se sentir bien

samedi 19 août 2017

routier

que personne ne l'attend 
ni enfants ni petits-enfants ni même sa femme
que sa femme 
au vu de la situation de leur couple
et de ses activités associatives
cela ne la chagrine pas du tout qu'il s'absente pendant plusieurs semaines
qu'il a besoin de ça
qu'il a connu la prison la came la solitude
qu'il a fait des trucs qu'il ne voulait pas faire
qu'il les a fait quand même
qu'il n'a plus aucune rancune 
qu'il n'a plus aucun désir de vengeance
qu'il arrive à sourire de ses problèmes
maintenant
que c'est peut-être ça la vraie liberté
que ça le prend aux tripes cette sensation 
que ça le remue toute cette pureté 
au plus profond de la nuit
quand le voyage est à lui
que le convoi est tranquille
qu'il sait qu'il n'est pas maudit