jeudi 19 novembre 2015

comme un peu de choix dans ma vie lourde

quand je préfère chômer plutôt qu'obeir 
je vais voir les arbres 
non loin des gravières où se reposent les oiseaux
où d'aller si vite la lumière du soleil semble presque immobile

presque
passque quelque chose tremble
autour des monticules de sable
comme un peu de jeu
comme un peu de choix dans ma vie lourde
peut-être grâce au vin
ou peut-être pas

deuil deuil
ce monde crèvera dual
et moi aussi 
et moi avec
et oui Yoann
j'aime bien dramatiser