jeudi 24 décembre 2015

bordel de merde

à l'heure qu'il est
avec le temps qu'il fait
ils vont éviter la ville
le cowboy de l'espace
et le poète obscur
et se caler au bar 
que tient la rouille
au bord des rails
au crépuscule
loin de la route
à coté du parking
à gauche du hangar
qui fait aussi camping
deux parpaings
une grille
quelques saucisses
quelques bières à craquer
à même le sol
sur le béton
à la santé du chien Platon
tabac de cuisine
et pommes des fous
y a le ciel du soir qui enchaine
les archipels et les pochoirs
bordel de merde
comme c'est vital parfois
de décevoir

jeudi 17 décembre 2015

boule à z

budget et conscience tranquille
décidément l'intérêt général  n'intéresse pas grand monde
derrière les beaux discours
c'est souvent la plus lamentable des cupidités qui règne
je me disais ça ce matin
tout en pissant dans le lavabo
tout en rasant mon crâne
et je me le dis toujours en rentrant des courses
perdu dans mes pensées dans le hall de l'immeuble

si j'étais un homme
je serais exactement coiffée comme vous
elle me dit
la pimpante sexagénaire du troisième
et ce faisant 
elle passe au scanographe mon sac de provisions
c'est un choix que je n'ai jamais regretté
lui dis-je
et finalement il n'y en a pas eu tant que ça

sourire sans sourire tout en souriant
elle sait très bien faire ça
la pimpante sexagénaire du troisième
et de poursuivre la conversation avec sa petite-fille
une lycéenne tout aussi pétillante et dynamique
(ne pas penser self-fisting) 
apparemment 
le soleil est moins dangereux entre midi et deux
apparemment
les gens sont moins malades la veille des jours fériés

dimanche 7 septembre 2014
deux psaumes et une noisette de gel intime
je suis toujours autant  amoureux de mon célibat

mardi 8 décembre 2015

mots clefs n 37

la vie c'est nul
la vie c'est génial
personne n'y comprend que dalle
ta mère la pute 
il n'y a pas qu'au Venezuela
que les enfants reproduisent de vieilles traditions
la nuit dans le parc
des étudiants la bite à la main 
font jouir papa 
...hasard du calendrier
...problème d'algorithme
bateaux fantômes noyés dans le feu
le mobile reste toujours aussi mystérieux

mercredi 2 décembre 2015

et puis que finalement non

il regarde au feu rouge la jolie nénette d'un certain âge
balancer par la fenêtre de sa voiture à la mode
le film plastifié de son paquet de clopes
c'est toujours un peu dégueulasse les fumeurs hein
et il n'y a guère plus con qu'un automobiliste

avant il était fumeur
avant il était routier
de Barcelone à la Pologne
en passant par Manchester
(aah les bordels de Manchester)
mais lui il ne la prend plus la bagnole
y a de l'huile qui est passée dans le moteur
et puis il y voit beaucoup moins bien qu'avant
parfois au lever
il a les yeux qui pleurent tout seul

sa femme était secrétaire médicale
quand il a pris sa retraite en même temps que elle
il s'est vite rendu compte qu'ils avaient plus rien à se dire
divorce à 60 balais
faut le faire quand même
depuis il a appris par sa plus jeune fille que elle s'était barrée dans le Limousin
rejoindre un mec marié
un quinquagénaire qui devait divorcer
et puis que finalement non

les gens s'emmerdent
il comprend pas comment ils font

le brouillard givrant
il a toujours aimé ça

ça va vite arriver la Noël