vendredi 29 mai 2015

dérive

reveillés par la machine qui fait rêver léger
on commence à apercevoir le port
où la mécanique convoque un certain mysticisme
en partie dû à l'aura mauve du ciel gris
qui nimbe les angles immenses des portiques
les heures indues ont tendu la couenne de nos visages
et il y a des traces sur le pont
comme des coquelicots de peinture rouge
le vent va bien 
alors que la dérive se met en place
le vent va si bien que d'un coup 
ne plus parler devient tout doux

mercredi 27 mai 2015


Benjamin Bloch

pendant la nuit
ils ont déménagé la laverie automatique
les vacances scolaires approchent
et le célèbre cirque pas célèbre s'est installé sur le parking 
juste en face
la bruine délave la ménagerie
pétales de fleurs partout
chuis pas malade
c'est le temps qui me fait ça
je vais pas au travail
je vais pas chez moi
j'ai pas envie
et avec ma flasque
dans le bus
je truque mon caoua
mon voisin raconte à sa voisine
comment grâce à sa grand-mère
son village natal est resté moche
après la guerre
elle avait le don la vieille
soit pour t'en mettre plein la vue
soit pour t'entuber
alors compréhension mes couilles
le printemps me déteste
et c'est réciproque
m'attends pas
je te fais de gros bisous quand même
Benjamin Bloch

mardi 12 mai 2015

y a des quartiers où on voit mieux les étoiles

son blouson en plastoc
son orgelet
son vieux genou
ses jeux de mots à deux balles
ses mollards traçants
comme des balles de bave au bicarbonate
la thune n'est pas tombée du ciel
il rentre au bercail à pinces  
méandres de la grande agglomération
qui sentent les pâtes à la carbonara
dans les couloirs de la nuit creusée
les couleurs sont toutes en colère
ouais
soulagement ou tristesse
terminus ou retour à la base
il en est où
il en sait rien
on va tous mourir un jour
question de temps
mais pour l'instant il resquille 
sa solitude est une seconde chance 
putain
il se sent bien d'un coup
y a des quartiers où on voit beaucoup mieux les étoiles
Crédits : Yann Castanier

dimanche 10 mai 2015

il n'y a plus de vent par contre il pleut

il n'y a plus de vent
par contre il pleut  
on ne voit pas les gens pendant un moment
et il se passe des trucs 
discrètement 
à l'aube
l'unité se fait toujours au détriment de certains
horizons artificiels & ordres automatiques 
c'est pas que ça la vie
c'est pas toi
c'est pas moi
c'est autre chose 
crois-moi
à traverser la forêt
jusqu'au bord de la falaise
je me sens pur d'un coup
passque c'est l'automne
et que mon sang me tient chaud
y a de l'envergure 
y a de la turbulence
et les chiffres ont fini de parler
aller nulle part
mon vrai métier

mardi 5 mai 2015

c'est drôle la vie quand même

dans l'Oise
à Athènes
au nord de Paris
en amont
en bordure
dans le canal
à la une
un cadavre
un petit garçon
un civil
deux soldats
deux détenus
un professeur
un homme âgé
une figure locale
une femme retrouvée nue
en état de choc
sous l'emprise de l'alcool
ce weekend
dans ses bras
dans la nuit
au dessus du restaurant
une altercation
un incendie
pronostic vital
température ressentie
oui mec
tu es spécial
passque tu es unique
et tu es unique
passque tu es seul
comédie irresistible
polar haletant
c'est drôle la vie 
quand même

photo SC