mardi 23 septembre 2014


Stéphane

eaux croupies
poulets rôtis
comme chaque dimanche
du temps ordinaire
95 % des hommes creux
tournent en rond en terrasse
sur le balcon
dans des cubes
dans le doute 
dans leurs besoins d'automatismes
en attendant
une nouvelle orientation de leur vie ou bien
une quelconque embellie dans leur quotidien 
comme eux je n'ai aucun projet
juste deux trois rêves qui m'améliorent 
passque moi au moins j'ai admis mon niveau de merde
rame en approche
la sobriété me défonce
il se peut que j'aboie




vendredi 19 septembre 2014

encore un truc que les chats adorent

coup de gueule
coup de coeur
coup de cul
des peaux sensibles
sans aucun calcul 
et donc 
sans aucun avenir
en équilibre
comme dans du beurre
dans la chambre
pas nuptiale
ou sur le canapé 
pas convertible
bien sûr que ça existe
dans les dessins animés
ou bien à Bordeaux
dans certains quartiers
des hypothèses
des rituels
qui te protègent
puis qui finissent 
par t'emmurer vivant
ça y est 
la ville est rentrée chez elle
et tu vas où tu veux
et je vais à mon rythme
encore un truc
que les chats adorent

mardi 16 septembre 2014

 Judith Baudinet

fais-moi jouir papa

papa 
papa
fais-moi jouir papa
euh là ?
de suite ? 
décidément
les filles en 2014
elles n'ont plus de pudeur
elles n'ont plus de figure
elle ne font plus attention
avec leurs petites jupes
elles boivent de la vodka
en public
au goulot
à la gare routière
elles se bavent dessus
elles se pissent de rire
sur leurs cuisses
le soleil ricoche
comme sur l'aile d'un avion 
sur un banc
y a des bites
des croix gammées
dessinées au marqueur
et des étoiles de David
et des petits coeurs
gravés au cutter
papa 
il est pas là papa
petite idiote
tu as encore oublié
on est mercredi
il travaille ce soir
papa
chauffeur de bus
perché comme un château
toujours poli
toujours gentil
toujours serviable
oui mais voilà
un fourgon blanc
dans un tunnel de verdure
c'est toujours inquiétant
oui mais voilà
le seul truc vraiment chiant
c'est la housse de couette
à part ça
franchement
on est tous pareils

samedi 13 septembre 2014


Marc

profil schizoïde
sensible et fragile 
et mégalo bien sûr 
il a beaucoup perdu il y a 22 ans 
et s'il a arrêté de chialer pour ça il continue quand même de trop s'excuser
 auprès des acteurs sociaux qui lui font mal en se faisant mousser
 petits chéris incompétents 
engeance compassionnelle
 enfin bref il bricole il s'est trouvé un temps partiel sûr et régulier 
suivi médical chez le marchand de vins 
saumur-champigny
 je est un autre jeu
 un jeu de mots 
un rangement fonctionnel
 une berceuse pécho dans le bruit des perceuses 
ou des disqueuses à main 
et ça c'est une putain de qualité 
qui lui permet d’échapper un peu au formatage 
et dont il faut le protéger bien sûr 
médicaments & médias
 ce que tu y vois t'appartient 
pas de liberté sans contraintes
 il a beau pigé le concept 
il bute toujours sur une absence 
ce truc qu'on lui a tchouré à la naissance
 ça et puis son stock de mollets 
système solaire 
système nerveux 
fantaisie lucide 
pure expérience qui cerne les yeux 
Marc
 il aime pas déranger Marc

mercredi 10 septembre 2014


note la fraîcheur Charly

...pendant la haute saison...quelque chose s'est détaché...rupture de stock...générateur en panne...un mec en fauteuil roulant...agressé à coups de marteau...il gueule...c'est vraiment pour les connards ici...les problèmes de la communauté...l'utopie...le thème de la prochaine réunion...un beau ramassis...y a des drogués qui traînent sans dents...et sans climatisation...des alcoolos qui jouent aux boules...des artistes qui bricolent dans les fourrés...des épouses qui participent activement...tu cherches un sens à tout ça...hein...reprends plutôt une part de quiche...et surtout fais-moi pas chier avec ta vie devant les barreaux...ou dans les hypermarchés...ou dans les résidences chics...file-moi plutôt des choses à brûler...gentil citoyen...ou des choses qui se racontent...comme la belle musique...qui va sur la route...avec les gens intéressants...qui ne se reproduisent pas en captivité...et qui ont tous saigné d'avoir limer leur numéro de série...j'ai tout vendu...oui..un porte-clefs...un super coussin...une veste rose...un panier pour chien...qui pouvait aussi servir de chapeau...et j'ai tout ce qu'il me faut depuis que j'ai tout vendu...la vraie aventure...oui...la corvée qui devient un jeu...les surprises...et j'ai le vent comme seul voisin...le vent qui rend fou...le vent qui rend con...le vent qui soulève la ville comme une île...le vent...le seul avis dont j'ai besoin...paix totale...l'endroit change tout le temps...et c'est gratuit...encore une occasion de rêver...note la fraîcheur Charly...s'il te plait...

mardi 9 septembre 2014


Yugo

il y a quelque chose de triste chez toi
Heptanes Fraxion
comme une longueur d'avance
comme une langueur
tout et son contraire
un objectivisme rêveur
contemplatif
(pas faux)
Yugo coagule en terrasse
il écrit la biographie d'un sociopathe
en quête d'amis
et aidé en cela 
par une société secrète
ça va péter bien sûr
l'ambiance est apocalyptique
toutes les bagnoles tombent en panne
en même temps
Lille Lyon Toulouse
les rues sont remplies de familles déçues
et de vivants euphoriques
cadavres dans les corps
fantômes dans les têtes
au bout du tunnel
la petite lumière
en haut de l'escalator
le petit bout de fesse
le néant ça n'existe pas
Yugo
sauf quand tu le prends dans la gueule
moment émouvant 
que n'exprime aucun mot

un truc de fou

à l'heure qu'il est
avec le temps qu'il fait
y a des vies 
tu les piges de suite
moine punk
dandy discret
le système te vandalise
toujours autant
vodka essence
suicide raté
injures érotiques
sur l'autre rive
où la lumière devient bleue
force d'inertie
et géométrie variable
fumisterie agréable 
autour des feux
la foule fait la fête
et les gens se défoulent
et la terre tourne plus vite
pour faire tout ce vent
pendant ce temps
bordel de merde
m'ennuyer me détend 
un truc de fou 

photo SC