jeudi 29 mai 2014



la reine des cow-boys

la reine des cow-boys 
c'est pas une fille mais presque
c'est mon dernier grand pote
qui se démaquille à l'arrache
dans une ruelle grande comme une rue
où il fait si beau la nuit quand il neige

la reine des cow-boys 

c'est pas une fille mais presque
c'est mon dernier grand pote
qui s'enflamme et s'enfume
et fait tourner à ma santé
tandis que s'en vont lentes
les eaux troubles du comportement
les indices rayonnent
et l'accalmie est belle
pas mal
pas faim
pas froid
les 30 dollars de ganja expliquent très bien cela
et aussi le réservoir plein d'essence
la douce violence du roulement à venir

la reine des cow-boys 

c'est pas une fille mais presque
c'est mon dernier grand pote
qui parle couramment le cri
pour me raconter sa vie violette
style
comment la manger crue
la bouche aimée en abondance
style 
comment la diffuser la prodigalité
en milieu hostile
style
comment la changer
en voiture volée
la cité qui ne dort jamais
intérieur cuir 
tombeau ouvert
mêmes chromes et même électricité 
New York brille dans la perspective
New York brille dans l'ensemble
mille feux nous font la lecture
mille feux éclairent tout ce qui est obscur
de là 
tous les boulevards s'en vont
comme autant de léviathans suicidaires

la reine des cow-boys

c'est pas une fille mais presque
c'est mon dernier grand pote
qui crache dans la nuit
qui crache du feu ardent le plus loin possible
des invectives salées avec ses veines
des insultes sublimes avec ses dents
tout son amour de la vie exhalé
incommensurable
inconsidéré
des exhortations à l’adrénaline pour qu'elle revienne

la reine des cow-boys

c'est pas une fille mais presque
mais presque


lundi 26 mai 2014

vaudeville vaudou

jeune en errance
à Paris ou ailleurs
renié par sa famille
l'existence est un pari
un truc qui fait waou  
un truc qui fout la trouille
vaudeville vaudou
il en faut des erreurs
pour s'améliorer
en partant d'ici
troisième à droite
à Paris ou ailleurs
y a toujours un square
en face d'une gare
où cracher par terre
et enchaîner les bières
et les cailloux du soir
il ne s'est pas perdu non
il a juste semé le groupe

lundi 19 mai 2014

droitier

droitier
la fatigue qui te tue 
ne t'empêche pas de rire comme un taré 
à la gueule du néant

tu te morfonds dans la forme
tu te complais dans la norme
mais pas au point de voter
mais pas au point de louer Dieu
mais pas au point de confondre
religion et foi
justice et loi
résistance et terrorisme
attitude et frime

droitier

tu tombes au ralenti
tu fais clignoter ta tête
tu ne veux plus être déçu
tu t'attends au pire
tu t'enfonces un coton-tige 
dans l’urètre
et tu te branles 
et tu mets ça dans tes pâtes
manière de faire bouger un peu ta vie privée
tu veux sentir quelque chose
tu veux sentir qu'il se passe quelque chose
qu'il se passe vraiment quelque chose
mais pas au point de te marier
mais pas au point d'avoir des enfants
mais pas au point de confondre
justice et loi
religion et foi
résistance et terrorisme
attitude et frime

droitier

La fatigue qui te tue
ne t'empêche pas de rire comme un taré 
à la gueule du néant

vendredi 16 mai 2014

CAFARD NUMERO UN



maladies du cœur et des vaisseaux

brouillard sur la lande
une écolière est assise 
au milieu de la chaussée
déchaussée
elle se tient le bras droit
une lumière jaune des flammes
sur un parking d'hypermarché 
des adolescents se font des doigts
se marchent sur la tête pour s'amuser
début d'incendie arrestations
un chien se fait la malle
à travers un portail
rouillé le portail
roux le chien 
rouge le soleil couchant
qui éclaire ses ligaments de lévrier
pylône dans un champ de coquelicots
un grand gaillard étreint sa copine
l'étreint ou bien 
la force à monter dans la bagnole
on sait pas trop
casquette et capuche
attendre ou marcher
on sait pas trop 

contre-jour géant
un cheval famélique fouille les poubelles
une gamine promène son lapin en laisse
un lapin nain
une laisse rose
une route désertique
où manœuvrent des militaires
tous sauf un 
qui t'ordonne de ralentir
trop de moustaches dans ce pays
beaucoup trop
une dame âgée se plie en deux sur un banc
elle se met à vomir
pendant ce temps
son mari lui tient les cheveux
au loin la mer
des mouettes des papillons
sous un ciel tourmenté
deux garçons braquent les passants avec leurs jouets
un autre joue à cache-cache
derrière un conteneur
s'amuse ou bien
se met à l'abri des coups de son père
on sait pas trop
folie et beauté
attendre ou marcher
on sait pas trop
femme de ménage sur un escabeau

une manade longe le mur du cimetière
une jeune femme téléphone sur son balcon
y a des mecs qui portent des masques
tous sauf un 
qui se planque derrière une poêle à marrons
une prostituée descend d'un camping-car
short et bustier
un putain de tafanari
elle rigole
elle éclate de rire ou bien
elle est en train de devenir complètement chtarbée
on sait pas trop
police et pompiers
attendre ou marcher
on sait pas trop

y a un mec qui jette quelque chose
y a un mec qui montre son cul
y a un mec qui remonte la rue
en trimbalant un panneau de signalisation
deux mecs en empoignent un troisième
un mec en survêt
un mec en tongs
un mec avec un flingue à la main
un mec en costard sur un chemin vicinal
y a un mec qui pleure assis sur un bout de carton
y a un mec qui s'étire dans son jardin
douce pandiculation ou bien engueulade avec dieu
on sait pas trop
douceur et grisaille
attendre ou marcher
on sait pas trop

fresque murale
mini-jupes et bottines
deux petites putes dans une zone industrielle
deux petites putes ou bien
deux petites secrétaires bien branchées
qui font du stop
qui en font trop
oh punaise
y a un type qui fait un malaise dans sa voiture
y a un type qui se trouve mal ou bien
qui se branle
on sait pas trop
barres d'immeubles et palmiers
attendre ou marcher
on sait pas trop
maladies du cœur et des vaisseaux

dimanche 11 mai 2014


et les gens continuent de tomber avec la nuit

maman d'une petite fille de six ans
Stéphanie entretenait depuis quasiment trois ans
une liaison avec une femme beaucoup plus âgée qu'elle 
ce qui grosso modo a détruit son mariage

je suis pas ta bonne
je suis pas ton punching-ball
je suis pas ta roue de secours
je suis pas ton chien
divorce en cours

son mari veut vendre leur maison
alors que Stéphanie elle
voudrait bien lui racheter sa part 
avec l'appui financier de Béatrice la sœur de son père
qui comme à son habitude
s'est généreusement proposée pour l'aider 
malheureusement 
peu de temps après 
sa tante a contracté une maladie qui la rend progressivement aveugle 
l'obligeant à engager des frais médicaux faramineux 
et donc à se désister

du coup 
Stéphanie est plus que jamais déterminée à acquérir la maison
afin d’accueillir au plus vite Béatrice 
désormais handicapée et dépendante  

depuis six mois Stéphanie a un mec dans sa vie
ouais
un mec qui consentirait même à lui prêter une telle somme
elle vient aussi d'apprendre 
qu'elle est enceinte de trois mois
mais pas de lui
on est mardi 
et les gens continuent de tomber avec la nuit

vendredi 9 mai 2014

mots clefs n°29

...bouche érotique
...tétons héroïques 
salope
grosse salope
sans culotte
sur son vélo
sur la plage
à branler des vieux
au soleil
à Marseille 
y a matière
y a moyen
elle a tout
elle est blonde
elle est tatouée
elle est pleine de yaourt
et elle sort du bain
son docteur n'y comprends plus rien
elle vomit depuis cinq jours
nuit noire & magie blanche

mardi 6 mai 2014

le masque c'est moi

et puis j'ai loupé la correspondance
et puis mon père a fait semblant de mourir
et puis je suis revenu à Dunkerque
c'est plus beau quand c'est pas Noël
c'est plus beau quand y a personne
ni suce-boules ni mange-merde
ni le bruit de leurs petites affaires
en train de se faire sans bruit
janvier
il fait un froid de connard
et la zone d'aménagement différé
gangrène la vue la vie la vérité
la norme devient une faute grave
ça pue le revers de la médaille
le cul qui transpire sur le parquet flottant
où sont les copistes laïcs hein
ceux qui remettent en cause l'organisation
la voie officielle
la stratégie merdique qui se met en place
l'air de rien
besoin de rien
ou alors d'une émeute
ou alors d'une hôtesse sans rien dessous
qui me chevauche la moustache
en porte-à-fleur
en chair de poil
elle n'arrive pas à être heureuse
elle n'arrive pas à patienter jusqu'aux soldes
fœtus fardeau
finalement je vais garder ma couleur et 
la clef des champs planqué dans la gueule
et je vais sortir en loucedé par l'issue de secours
et me lancer dans le brouillard analgésique
et rencontrer les eaux lustrales du canal
et l'âme des arbres
et la peau tatouée du troupeau
et le sein des hommes
et le pénis des femmes
et l'herbe des rues
et le jeu qui fait grandir
le masque c'est moi
ça y est
les belles choses arrivent
et je ne suis même pas pressé
pâte à tartiner
icônes détournées
réflexe de survie
un seul mot d'ordre
faire danser le dieu dans mon esprit

dimanche 4 mai 2014

Miss Patterson

déjà dimanche
y a des corps qui courent
y a des corps qui gueulent 
des copains des copeaux
des gueules de bois qui boitent au soleil
des artisans qui découpent des planches
un mec qui sifflote toujours la même rengaine
et qu'il faudrait tej' aux zombis 
des allures modifiées par la pharmacopée
ou par les mauvais souvenirs de la nuit
des mains pleines
des tendances qui se confirment
des familles saines et ordonnées 
qui racontent leurs vacances
leurs voyages qui ne donnent pas envie
mais alors pas du tout envie
parkings & restauration rapide 
l'air ambiant est sursaturé de graisse
méditation grâce aux solvants
plus deux trois trucs que j'avais oublié
deux trois trucs sur l'émerveillement
et l’électricité des ellipses 
si le sous-effectif en bande organisée
vous rend trop triste Miss Patterson 
j'en connais une bien bonne 
sur une pute qui suce un clochard
je déconne Miss Patterson
je déconne
revenez s'il vous plait