lundi 31 mars 2014

tireur d'élite

il dit qu'il est à la retraite depuis trois ans
il dit qu'il a 37 ans
il dit qu'il était dans l’armée de l'air
il dit qu'il était tireur d'élite
il dit qu'il ne supporte plus la vue du sang
il dit que sa mère s'occupait d'un élevage de chats angora
il dit que tous ces chats sont tombés malades
d'une maladie incurable
il dit qu'il a fallu qu'il se charge du sale boulot
passque les euthanasier aurait coûter trop cher 
tu comprends
beaucoup plus cher que quelques boites de .22 long rifle
en ce moment il fait portier dans une discothèque
et il raconte au passage
deux trois embrouilles bien couillues 
auxquelles il a participé
il dit qu'il est en couple depuis six mois 
avec une certaine Marilyne
il dit qu'il prendra en charge le loyer de la maison 
où ils vont pas tarder à s'installer
il sous-entend que l'argent c'est pas un soucis
il dit que comme ça Maryline pourra enfin quitter son emploi
pour suivre la formation de ses rêves
et ils parlent de faire un voyage 
et ils parlent de faire un bébé 
ah et puis il aime beaucoup son beau-frère
son beau-frère qui tient une auto-école
son beau-frère qui vient de refaire sa vie 
avec une lesbienne maman de deux enfants
son beau-frère à qui il compte bien offrir une moto
et disant ça il laisse échapper un petit rire étrange
le seul de la soirée je crois bien 
un rire d'anthropophage 
c'est là que je comprends
que ce type porte un masque
et que son masque en porte un aussi
DAVID PADOVAN

dimanche 30 mars 2014

tireur d'élite (le retour de la suite)

finalement
le tireur d'élite n'est pas tireur d'élite
mais simple magasinier 
il a trafiqué ses papiers militaires
il est criblé de dettes
il a emprunté du fric à des amis 
pour rembourser d'autres amis
il ne paye plus le loyer depuis trois mois
il a des problèmes psychologiques
il le sait
il ne ressent rien 
et c'est ça qui lui fait vraiment mal
il a offert un bulldog anglais à Marilyne
grâce à un chéquier volé à son beau-frère
il a aussi volé des chèques à Marilyne
et Marilyne a porté plainte
et Marilyne se retrouve quasiment à la rue
et elle remet tout en cause
et elle remet tout en question
mais pas le souffle de leurs gestes nus 
ça non elle n'y arrive pas

lundi 24 mars 2014

la grâce le luxe la fin du siècle

tout le monde sait ça
que t'assures bien dans le porno pas très chic
ça fait même grincer des dents
ça fait même loucher des gens
ça fait même kiffer des mamans
tout le monde semble tout savoir sur toi
mais pas que tu te relèves la nuit 
traînée par des fantômes en colère
qui se disputent ta tête pour y faire la guerre
mais pas que tu te relèves la nuit pour finir le fond des bouteilles
jusqu'à ce que le fond des bouteilles te finisse te bénisse
et puis l'euphorie après une fellation c'est pas ton truc
c'est ce que t'essaies d'expliquer à ce conseiller municipal
qui vient encore de te demander en mariage
les enfants à dresser non plus mais ça c'est un secret que tu hurles
en sautant d'un cabriolet comme un parachutiste en robe du soir
les cabriolets c'est plus classe que les cendriers ou que ton plexus
pour y éteindre les cigarettes
et puis tu fais plus n'importe quoi pour faire jouir ton mec
comme vivre avec lui pour de l'argent par exemple
et puis tu rajoutes systématiquement du gin à la bave
que tes vieux amis ne manquent jamais de verser sur toi
et puis tu ne vas pas aider la sécurité à choper la petite vendeuse de ganja
une petite nana à tête de manga
tes vieux amis apparemment oui qui eux aussi ont des trucs à vendre
et puis tu transpires khôl et alcool
comme un vampire femelle à l'orée de l'aurore
et puis tu secoues ta crinière courte sous l'eau de la pluie
la pluie c'est plus discret pour du poing écraser une larme de fatigue
ce putain de joint t'a pour ainsi dire purifiée
et puis tu me montres ton nouveau tatouage un truc de pirate
un squelette qui d'une main tient un sablier et qui de l'autre poignarde un coeur
et puis tu m'attrapes pour aller danser
pieds nus sur les fleurs sans les briser
comme dans un rêve où 
ce connard de Bob Marley se la pète grave
probable que t'as raison Angèle
faut absolument que tu saignes pour qu'on s'intéresse à toi
même moi parfois

mercredi 19 mars 2014

mots clefs n°27

de l'allant de l'allure
minute par minute
l'univers se rénove 
incontestablement 
la saison n'est pas finie
comme l'explique très bien Pierre-Jean
l'ancien champion
qui travaille à sa pérennité
à l'abri dans son bureau
...postures idéologiques
...jeux olympiques 
trafic & risotto
quand je rêvasse avec Lidia 
l’essentiel s’impose
dans un fauteuil cabriolet
...whisky sans glace
...whisky de fond
existe aussi en violet

mardi 18 mars 2014

ma maison m'attend partout ce soir

ma maison m'attend partout ce soir
mais surtout pas chez toi
mais surtout pas chez moi
la vie est parfois comme ça
le gouvernement dément
la question fait débat
la tension monte d'un cran
le phénomène se banalise
la moitié des Français se dit choquée
les habitants se mobilisent
les experts le confirment
l'espoir renaît
plusieurs hypothèses sont émises
les contrevenants s'exposent
les pouvoirs publics sont alertés
des travaux s'imposent
la municipalité décline
les avis sont partagés
les partenaires sociaux s'indignent
le corps a été retrouvé 
les nuages arrivent par la frontière
Nathalie baille et le bilan s'alourdit 
à part ça il pleut comme tous les mercredis
et les filles sont trop chiantes
et les mecs sont trop cons
et rien ne se passe quand tout est possible
et rien ne se passe quand tout est prévu
et rien ne se passe
la vie est parfois comme ça
ma maison m'attend partout ce soir
mais surtout pas chez toi
mais surtout pas chez moi


port d'attache

petite ville côtière entre deux masses d'air
où le cap est un point de convergence grandiose
où la nuit s'éteint
où le jour se lève derrière un épais brouillard
s'en foutre sans se résigner
c'est beau quand même
un genre de surf
un fatalisme qui soigne le moral
quoi d'autre
des loups des longs courriers
des lieux historiques
je ne vais pas me doucher
je ne vais pas aller travailler
je ne vais pas non plus
pourrir ma gueule de bois
en allant chercher des mots dans le dictionnaire

samedi 15 mars 2014

mots clefs n°16

...pédé anarchiste (ouais)
...foufoune électrique (ouais)
occupants & usagers
des fantômes des clichés 
des lendemains de fête
il n'y a pas de surprise
c'est même ça la surprise  
y compris quand je zone
généralement nuageux 
généralement lessivé 
conclusion ressenti
bof tant pis 


vendredi 14 mars 2014

le sixième doigt du panda

faut dire que je ne suis pas très héroïque
comme héros romantique
faut dire que mon karma merdique me fatigue
faut dire que j’ai encore raté mon taxi pour l’ataraxie
faut dire que ce village ne veut pas me laisser partir
et que le ciel me donne le mal de mer un ciel tout vert
et qu’il y a un cycliste qui pédale dans la rue un cycliste tout nu 

moi aussi j’ai perdu la plupart de mes paris
et si j’en avais gagné certains
la vie aurait été peut-être un peu plus pratique
pratique comme le sixième doigt du panda
pratique comme le bouchon de certains tubes de dentifrice
qui tiennent debout tout seul sur le rebord des lavabos
en attendant les anges ricanent posés sur les toits comme des vautours

faut dire que ma peau pue et que mon poil pègue autour
faut dire que j’ai la joue brûlée par une cigarette
faut dire qu’il y a marqué « connard » en gros sur mon bras
faut dire qu’il y a de la matière fécale sous mes ongles
et qu’il a dû se passer quelque chose d’assez fort avec la jeune femme d’âge mûr
mais quoi ?


l'ombre le réchauffe et le voyage est gratuit

psychothérapeute
détective privé
la tristesse le retrouve toujours 
dans cet hôtel
dans cette petite ville
ou dans ses rêves
ou dans ses souvenirs
quand il cherche un masque
ou un visage
une image véhiculée
par des valeurs fluctuantes
grâce à dieu
il n'a plus besoin de GPS
pâques 2015
il s'en va par le chemin
des chiens et des bandits
de ceux qui n'ont plus le permis
c'est rien
c'est normal
l'ombre le réchauffe 
et le voyage est gratuit 

mardi 11 mars 2014


plein de petits pas par terre

nager du bout des doigts
ou bien traverser des reflets
ne rien faire
c'est déjà des vacances
c'est toujours tout droit
c'est tourner en rond
dans l’œil de l'animal mythique
je vais me faire belle
et puis j'irai me poser à la gare
où je me mettrai gentiment la tête
diazépam
en regardant les gens
ceux qui œuvrent 
ceux qui vaquent 
et puis ceux qui se lancent dans quelque chose de plus structuré

dimanche 9 mars 2014

idéalisme et réalisme et pommes de terre sautées

idéalisme et réalisme
et pommes de terre sautées
et plein d'oignons pour aller avec

les gens complètement automatisés
par le gouvernement
ne savent pas ce que c'est
que d'exploiter sans détruire
leurs têtes sont remplies de puzzles

comme d'habitude
il raconte tout ça au chien
en foulant la neige 
tombée pendant la nuit
la neige qui muscle les bovidés géants 

on est pas mal là
à cheval sur deux régions
ouais on est pas mal
le moteur tourne à la bonne vitesse
ce matin
et il reste de l'eau-de-vie 

mon papy le cerveau des bébés et tout le bordel

tu vois
comme en ce moment je ne peux pas trop écouter
de chansons tristes
à cause du gaz de l'alcool des rebords de fenêtres 
et du fleuve qui me drague
un truc de branleur m'emmène tendrement
faire du bordel dans les villages du centre-ville
pour faire peur aux oiseaux et faire sourire le cerveau des bébés
et que se modifie un peu la physionomie des vieux
passque si je fais pas de bruit maintenant c'est comme si j'étais mort
et je veux pas
alors j'envoie mentalement quelques grenades bleues indigo
fleurir l'hypercentre en l'éventrant

et puis faut dire que parmi les vieux
y a aussi des enculés faut pas croire
même si la plupart du temps on les reconnaît facilement
puisque la plupart sont élus
puisque la plupart m'emploient

mais attention quand je dis vieux je dis pas forcément âgés
y a qu'à voir mon papy
y a qu'à voir Iggy Pop

et quand je dis enculés il n'est pas forcément question
de dilatation anale
et dommage diront certains avec raison

bref
des fois j'ai peur
des fois j'ai confiance
et faut les deux pour aller mieux
sans déconner
c'est une très bonne idée d'aller mieux

sinon je pense à toi
sinon je pense à toi tous les jours surtout la nuit
et en général j'enlève mes poils du savon sous la douche
passque je sais que t'aimes pas ça
et au cas où
même si tout le monde s'en fout
je n'ai montré mon sexe à personne
non à personne 


comme un chien de métal

il a touché sa paye
le mec au mieux moyen
le mec au mieux pas mal
le rasta chauve le fils du pape
le parasite le pédé le poète
qui essaie de faire remarcher sa tête 
et qui boit de la bière 
en hurlant à la mort
comme un chien de métal
son boulot le passionne pourtant
c'est un boulot passionnant ouais
mais y a des jours où
les années de cdi
pèsent autant que des années de taule
et non
il n'a pas trouvé son bonheur
à l'époque il l'avait noté
quelque part
sur un bout de papier
c'est pas gentil
c'est même un peu bizarre
il l'attendait celle-là
elle lui avait dit
tu pourras pas dire
que je te l'avais pas dit
elle lui avait dit
je peux pas te dire mieux
putain c'est vrai
c'est comme ça
c'est pas plus mal
il ne veut pas s'en mêler
il ne veut plus en parler
et il se rendort un peu
sur le matin
juste le temps de rêver de ruines

samedi 8 mars 2014

une nuit que la nuit sera pleine de lunes

une nuit que la nuit sera pleine de lunes
une nuit que la nuit sera pleine de nous
chair de la chair
ce qui lie et qui sépare
c'est-à-dire pas mal de trucs
fera se tendre feue notre passion grave
le feu
l'infiniment tendre
alors désirs seront désordres
affaires de mœurs
champagnes noirs
et nous n'aimerons rien tant que la luxuriance
tout ce qui tord en substance
la fièvre surtout
la fièvre carabinée
nos histoires d'œsophage sur les bords
à savoir le bout de nos peines
la lecture de nos lèvres
l'envers du décor
et la sale joie qui va avec
la joie en forme de flingue
de roulette russe
peut-être plus si affinités
Madame
l'extinction de la douleur ce sera soit la mort soit l'amour
et rien d'autre
une nuit que la nuit sera pleines de lunes
une nuit que la nuit sera pleine de nous
une nuit

mercredi 5 mars 2014


le roi par Thierry Roquet (tribute to Heptanes Fraxion)

le roi
se gratte la tête
il dit
sans réfléchir
les rues sont pleines de cul
les trottoirs sentent le rance la sueur
il dit
pas besoin de beauté
pas besoin de payer pour ça
la beauté c'est pour les riches
y'a qu'à attendre et se servir
et il se marre
j'suis un fameux philosophe hein ?
le roi
montre ses dents pourries
l'haleine à l'abordage
ses bras remuent dans l'air

il parle à personne
en particulier
il parle fort
pour qu'on l'entende à l'autre bout
il dit qu'il faut se faire entendre
pas besoin de se justifier
c'est comme ça
il dit
c'est comme ça la vie qu'elle est mon pote
il veut pas de réponse
pas de contradiction
le roi
il est seul maître à bord
je vous emmerde profond, messieurs-dames
il dit très poliment

Le roi
retourne en ses entrailles secrètes
déambule
il dit plus rien
il a déjà beaucoup parlé
le roi
est fatigué
il va falloir trouver de quoi
survivre
encore un peu ici
Le roi
n'a pas de remplaçant
pas d'héritier
le monde ne s'en remettrait pas
c'est sûr




le blog de Thierry Roquet :Cut-off time Mobert Ritchum

mardi 4 mars 2014

le roi

il est fringuant pour son âge
le roi
fringuant et un peu crade
tout le temps en nage 
le roi
à sentir l'alcool 
à grincer du portail
à puer la haine et la maladie mentale

il dit
ma femme aime beaucoup le ballet
mais ici c'est un pays de ploucs
il dit
à part le belcanto et la haute technologie  
y a rien ici

il dit
je comprends qu'ils veuillent tous leurs petits pavillons
leurs petits jardins
leurs petites tomates
je peux comprendre mais quand même
à 45 ans
on est encore jeune
on peut encore voyager
il dit aussi que Paris lui manque beaucoup

il fait souvent ses courses ici
le roi 
toujours à fureter  en survêtement
toujours à chercher les emmerdes
à insulter les gens très poliment 
(surtout les femmes)
il fait souvent ses courses ici
le roi
mais son chariot est toujours vide



c'est-à-dire que mes entrailles sont bercées

ça non plus ça n'a rien à voir
mais branleur c'est comme chômeur
c'est du boulot c'est de la fatigue
et la fatigue c'est comme un peu de javel au bout des yeux
bref mon cri de dingue est encore plein du goût de ta vulve
quand je saute par la fenêtre en sautant tout nu dans mes fringues
et ça fait 
WHOOOOOOOOOUAAAAAAAAAAAAH 

euh ta maison est toujours assise comme une morte assise
mais pas le temps de savoir où j'ai déjà vu ça
qu'un truc magnifique relie ma tête et ma bite
sans déconner ça me sert même de cerf-volant
et même si je ne sais plus trop où j'habite
parfois chez des amis parfois dans mes habits
le bord des berges au moins ça j'ai l'habitude
et je siffle en frimant et je frime en sifflant
et je fume en pissant et je pisse en fumant
ce que nous fûmes dans la nuit du deux au trois mai 
c'est-à-dire que mes entrailles sont bercées
DESSIN:MOUNE MOUETTE.

le jeudi souvent je dévie (4)

le jeudi souvent je dévie
souvent vers la gare centrale
souvent vers le bord du canal 
sous la canopée des platanes
je me cale à la bière
je me confie à la dalle 
je me colle à la pierre
à la tôle à la faille
la zone est en nage
le zoo a la rage
la BAC a les crocs
je bois des coups au goulot
parmi mes copains les parpaings
les petits rats de l'apéro
les baltringues les lascars
les trimards les narvalos
les pédés les charclos
les quidams dont je suis
l'argent ne fait pas le bonheur
alors que Laure oui
mais il n'est que huit heures et demie
le jeudi souvent je dévie 

dimanche 2 mars 2014

bon ben...sans faire exprès...je suis en finale...




lapsus

une fois de plus elle me téléphone dans son bain à minuit
passque ma voix a soi-disant
des effets thérapeutiques sur son angoisse
et du coup elle me reparle de sa peur récurrente à savoir
la peur de se faire poignarder pendant son sommeil
et pour la énième fois elle me décrit les manies sexuelles
de son dernier amant
un coiffeur ou un chirurgien dentiste ou je sais pas quoi
un boulot avec des trucs qui coupent en tout cas

et moi d'enchaîner les mouais les meilleurs
passque ce que j'entends moi dans le portable
c'est le gel douche stimuler et adoucir sa plastique de tueuse
ça et les petits soupirs qui vont avec
les petits soupirs expressifs jusqu'à l'indicible

elle sait bien que si je viens la voir
ça va pas se passer comme ça
pas cette fois
et en plus on en a déjà parlé elle et moi
la sodomie est une question de volonté

samedi 1 mars 2014

Aurélie revient de la mer

Aurélie revient de la mer
et tu sais quoi ça se voit de suite
son côté princesse est parfaitement assorti
à son côté pupute
Aurélie revient de la mer
et donne immédiatement une conférence de presse 
elle est complètement crevée
passqu'elle a niqué toute la nuit 
et en ce moment pfiou
elle a l'impression de ne faire que ça
Aurélie revient de la mer 
elle conduit pieds nus 
enfin elle ne conduit pas
elle pilote
et elle fait craquer ses doigts
et elle enchaîne les clopes 
et elle est toujours aussi bien gaulée
Aurélie a toujours eu des abdos d'enfer
tellement que désormais
sur les photos en maillot
ses copines refusent de poser avec elle
mais que ça reste entre nous hein
et non elle ne fait pas de sport
Aurélie revient de la mer
pour aider son petit ami à s'installer 
en tant qu'auto-entrepreneur dans les métiers de bouche
apparemment son Davidou peut aussi nous fournir en herbe
Aurélie revient de la mer
et elle se demande 
si elle ne va pas se décider
à acheter l'appartement de sa voisine
récemment décédée
c'est le bon moment tu sais
ils sont en train de tout le refaire 
ah et puis elle veut bien tomber enceinte
mais neuf mois tu comprends
c'est beaucoup trop long
Aurélie revient de la mer 
et elle fait tout pour faire envie
mais en vérité je te le dis
elle fait un peu pitié

photo SC