lundi 16 octobre 2017

une étoile dans la gorge n 3 (septembre 2017)


concierge manager (2012)

et donc je fais la connaissance de
Bruce
concierge manager dans une résidence à Los Angeles
Bruce
la petite cinquantaine bien cramée
Californien et fier de l'être
toujours prompt à exhiber sa carte
d'identité le prouvant
toujours certain d'être dans son bon droit
1m90
un futal de charclo
des grosses grolles de chantier complètement explosées
un chandail épais quelle que soit la saison
le genre de lascar à qui on ne demande pas l'heure
le genre de lascar qui adore susciter l’intérêt
le genre de lascar qui n'en a rien à foutre de personne
il n'a jamais aimé l’école
ça non
il a toujours aimé traficoter
ça oui
ok Bruce
à plus


(2015)


samedi 14 octobre 2017

de quoi tenir

la lumière la merde l'antique équation

paraît que t'es naïf en amour
paraît que t'as besoin de sentiments pour niquer
parait que t'es qu'un connard mesquin
paraît que t'as besoin d'être reconnu dans ta vérité
paraît que chez toi ça sent pas vraiment le poète obscur
paraît que t'as une voix à vendre de l'huile d'olive
paraît qu'il faut que tu sois un peu plus humble
paraît que tu chausses comme Michel Platini
paraît que t'es l'heureux papa d'une IVG et d'une grossesse extra-utérine

pique-nique érotico-métaphysique partagé avec Dame Lynx
corps serrés en regardant les modifications complexes des nuages
église que la ripisylve
église et doigt au cul
baisers bénis dans la sueur
jamais tu n'as trouvé tes courbatures aussi sexy
pour continuer la route faudra traverser le fleuve

Dame Lynx
depuis que tu zones avec elle
ton voisin te lance des regards clairement hétérophobes


chance monstre qu'elle ait une attirance pour ta drôle de démarche


chance monstre que tes sacs en plastique
dans lesquels tu trimballes ta vie quand tu vas la voir

la bouleversent

chance monstre qu'elle assume son addiction à ton strabisme et à tes slips parfois troués

polytoxicomanie toujours
elle te murmure que ton rire la rend vivante et te respire les couilles comme une délinquante pas juvénile
salive sacrée

salive sacrée

ce que tu as arpenté hier n'existe déjà plus
y a rien à faire aujourd'hui
et pourtant tu ne t'ennuies pas
tu glandes utile
garagiste pour tes dents
dentiste pour ta bagnole
t'enregistres sans faire exprès
un album électroglauque avec Jim Floyd
11 morceaux d'existentialisme science-fictionnel
où vous racontez l'antagonisme créatif des mots et des machines
où vous racontez l'exorcisme joyeux
où vous racontez le vaisseau spatial torturé 
où vous racontez les vapeurs
synthétiques ainsi que les venins psychotropes
vous essayez du moins


Yan trouve le projet passionnant
tu peux comprendre
Christophe trouve ça bof
tu peux comprendre
Laurent et Nico saluent le bon boulot
tu peux comprendre
Cathy déplore le fait qu'on doive toujours s'habituer au pire
tu peux comprendre
Marine elle danse avec son chien

du mensonge au récit
du récit à la résilience
les gens mystérieux le restent jusqu'à ce que tu sentes leur haleine au sortir de leur gueule

pendant que certains font de l'humanitaire tout en prônant la pendaison de tous les incroyants
d'autres se droguent d'ordinateurs en mangeant du fromage
ou bien décèdent en s'entortillant dans les draps de leur lit

la merde la lumière
l'antique équation
marre de la publicité des autres
marre de la publicité de toi-même
tu rejettes la mélodie
tu refuses la narration

t'es un enfant de la république toi
tu ne juges pas les gens sur la couleur de leur religion sexuelle

mercredi 11 octobre 2017

Excene Cervenka/Lydia Lunch

nuit bleue

genre
toi 
même pieds nus 
tu marches à côté de tes godasses

soirée jeux vidéos chez les voisins
qui n'ont pas eu besoin de te le faire comprendre

leurs idées arrêtées ne t'attristent pas plus que ça
tu t'éclipses
tu les as de suite reconnus oh que oui
leurs vergers leurs verges
leurs idéologies qui servent d'abord leurs propres intérêts
ils ressemblent tous à ta mère
démon avec un vagin qui débarque demain pour l'anniversaire de ton frère qui fait tout bien
et à qui forcément tout réussit


tes filles dorment à l'étage
mais toi t'es trop fatiguée pour dormir

c'est pas nouveau
c'est pas contradictoire

c'est pas doloriste
c'est juste humain
t'es là
t'es seule
tu picoles enfermée dans tes qualités
la musique te délivre enfin des mots


la force de l'instant présent
rien à foutre


le pouvoir de l'optimisme contagieux
rien à foutre


nuit bleue sur la terrasse en plastique où les ombres de la forêt te fournissent un nouveau visage
y a des contretemps essentiels 

mardi 3 octobre 2017

à ma blonde...


Saint-Valentin

Enzo essaie encore de me refourguer un de ses romans
et je n'ai toujours pas envie de payer pour lire sa prose aussi talentueuse qu'insignifiante
il me traite d'hétéro pédé
je le traite de victime manipulatrice
il le prend mal
pas moi 

normal
y a Gwenn la gouine qui fait grave bander ma vie

Jean-Pascal souhaite publier dans sa revue mythique un de mes poèmes qu'il adore 
euh à condition que j'accepte certaines coupes
qui selon lui l'allègent 
qui selon moi l'affadissent
je refuse donc ses corrections
il ne publiera donc pas mon poème

je m'en remets très vite
normal
y a Gwenn la gouine qui fait grave bander ma vie

message de Jean-Marc qui part demain pour la Normandie
800 bornes pour récupérer son fils de 17 ans qui vient de faire son coming out 
et que sa mère
l'ex femme de Jean-Marc donc
vient de foutre à la porte
Jean-Marc qui a arrêté la musique
Jean-Marc qui continue de vendre des équipements de bar et de cuisine à des professionnels

(toujours pas de nouvelles de mon frère)

samedi 30 septembre 2017

Toulouse juillet 2017

fleur bleue

des nuits dans des gares
des nuits sous des ponts
des nuits dans la gaze de ses membranes
qu'il en a connu des dizaines de nuits comme ça
des bouts de nuits dans le gaz

à dormir en sursaut dans son blouson
force est de constater que c'est chacun pour sa gueule
force est de constater que c'est ainsi
que machin a fait ça
que machine a dit ça
que lui aussi il est prisonnier de son savoir
que lui aussi il est victime de son ignorance
que lui aussi ce qui l'abrite le pollue à force
que parfois il chiale avec ses chiens
que parfois il fait l'amour tout seul dans les toilettes
que parfois il fête son anniversaire tous les jours dans le local poubelles

qu'il a plutôt l'âge de l'entraîneur que de l'attaquant vedette
qu'il a aussi son amour propre
qu'il en a marre de s'entendre toujours dire non
l'expérience

non
les diplômes

non
la mobilité
non
qu'il y a toujours une connasse à un moment donné pour le dévaloriser
ou un banquier
ou un poète
ou un papa alpha
qui lui rappelle que son opinion ne vaut pas grand chose
tout ça passqu'il échappe à leurs classifications de merde
qu'il a mal aux autres mais que malgré ça
il aime toujours cuisiner des pizzas 

ou préparer des choses à grignoter à pas d'heure pour ses potes
qu'il mate le film de la pluie à travers les vitres des fenêtres
qu'il écoute du Loscil
qu'il repense à son Guillaume qui l'a quitté sans aucune raison
que résultat
à l'aube
sous la lumière fossile du Grand Est
il se sent carrément fleur bleue
c'est-à-dire complètement chirdé entre deux mondes

scarecrow


mardi 26 septembre 2017

vin blanc

qu'il lui est difficile de parler d'envie en ce moment
qu'elle se sent super à l'aise dans sa solitude
même si ça lui ferait le plus grand bien évidemment de se laisser envahir par une meuf bien
une meuf ni toxique ni perverse
pas comme son ex qui était comme ça
pas comme son ex qui était lyonnaise
bien blanche
bien pensante
bac + 5

que des fois elle prend un peu de cocaïne avec une pote
mais qu'elle préfère devenir folle autrement
avec du vin blanc par exemple
avec un peu de paroxétine
et que hop
des trains lui sortent de la bouche
des trains et des putain d'arc-en-ciel
des trains et des souvenirs doux pour la mémoire
tout ce que la décadence peut parfois produire de meilleur 

qu'elle adore traîner avec cette nana qui a un mec
qu'elle adore traîner avec cette nana qui a déjà eu des aventures avec des meufs
et qui dans sa robe bleue sait transformer la courtoisie du cœur en chaleur
et qui sait le nom latin des plantes et des herbes
qui sont sur le bout de ses lèvres autant de friandises érotiques
rubus fruticosus
sambucus ebulus
galium aparine

que voilà des années
son frère cadet s'est suicidé
que les outils sont aussi des armes
qu'il disait souvent ça son frère

que les outils sont aussi des armes

qu'elle aime sa mission
qu'elle déteste sa corporation
qu'elle déteste les gens qui aiment tout
qu'il faut qu'elle fasse vite réparer son vélo
qu'elle va profiter du soleil en attendant
qu'elle va profiter du soleil et de la beauté triste de ce monde
bisous
bisous
bisous

lundi 25 septembre 2017


éphémérides

mars 2013
Gabriel est mort pendant la nuit
tu prends tes médocs
tu te rases
tu sors
tu trouves refuge dans une laverie automatique
où tu te surprends à prier


t'aimerais ne pas laisser le gouvernement des murs blancs te flouter
t'aimerais ne pas avoir besoin de spécialistes pour avoir un avis
parfois il te semble même y parvenir


société maudite
liberté maudite
Gabriel est mort pendant la nuit
et toi aussi tu la connais l'histoire du cercle
l'histoire du cercle et de la rue


avril 2013
tu t'emerveilles de tout
tu n'y peux rien
et ça te gonfle assez rapidement
ou bien tu te mets d'un coup à tout détester
et ça 

ça t'apaise grave mais pas bien longtemps

tu es beaucoup plus fatigué que malade
la nuit tes cauchemars te font pleurer
tu as l'impression que tous les nerfs du monde passent par ton crâne dégarni


mai 2013
tu téléphones le matin
y a rien pour toi
tu retéléphones l'après-midi au cas où
toujours rien
alors tu te reposes dans les jardins japonais ou pas
peinard comme n'importe quel dieu


les voitures klaxonnent quand tu te mets à parler comme un arbre
tu pètes à faire aboyer les clébards
tu bailles tandis que le soleil te recharge
sandwich à la tome de chèvre
sandwich du paysage


juin 2013
tu fais comme d'habitude
tu picoles
tu t'ennuies avec tes mains
tu galères avec autrui  

tes digressions énervent les cons
violence sur salarié


juillet 2013
la chaleur est dégueulasse
Angela a rejoint sa famille
Redouane a trouvé un appartement
Hervé aussi


septembre 2013
hygiéniquement parlant tu refuses de disparaître
tu cherches un endroit pour chier et te laver
si possible pas le même

décembre 2013
épisode de grand froid
dialogue avec toi-même
tu constates que la mémoire vive c'est comme du steak haché
ça s'abime très vite


janvier 2014
tu travailles en intérim
ta mission consiste à déménager du mobilier
du troisième étage vers le deuxième
de la cité administrative
ton responsable essaie d'être drôle
tu ne ris pas
il te souhaite bon courage
t'éclates de rire
le jeune qui bosse avec toi te regarde comme si tu étais fou


février 2014
tu remercies tes nouvelles chaussures sans dénigrer les anciennes
et c'est ce que tu appelles une putain de belle journée

mars 2014
le disque vinyle revient en force
mais toi tu ne rentres toujours pas dans la chanson