mardi 20 septembre 2016

Jules

revu Jules l'autre jour
devant la médiathèque
on a parlé de ses cultures maraîchères
on a parlé de Ken Stringfellow
le mec de Seattle qui par un incroyable concours de circonstances
a accepté de produire son album

on a aussi parlé du suicide de son ex femme
une nana aussi perturbée que perturbante
procédurière au possible
la mère de sa fille aînée

elle avait tout pour réussir ça
toute la panoplie à portée
toute la pharmacopée

c'est pas trop loin où tu vas
il me dit
finalement c'est pas trop loin
ça dépend d'où tu pars
je lui dis
toujours pareil
gros steak que son rire pectoral
poignée de main marquante

on a parlé
et puis cirro-stratus au delà de l'arche

mercredi 7 septembre 2016

début septembre

mon père me laisse un message téléphonique
il s'inquiète de ne plus avoir de nouvelles de ma mère
problème 
mes parents ont divorcé il y a 25 ans
problème 
ma mère est décédée voilà bientôt six ans
le lendemain nouveau message de mon père
euh il s'excuse pour ce moment d'absence
et me raconte deux trois histoires passionnantes
d'astéroïdes et d'exoplanètes

le fanzine Violences sera en noir et blanc
format A5  
il me tarde de voir la couverture

je me fais un peu chier ici
je dois dire
mais de façon très agréable

au bord des falaises 
la bière me monte légèrement à la tronche
ma barquette de nouilles sautées est carrément délicieuse 
encore merci Virginie pour cette adresse

ciel et mer pareillement bleus
aux yeux gris de Gwenn la gouine
femme-soeur
qui trouve mes comparaisons trop chou 

apparemment
elle ne serait pas contre
je cite
tamponner de nouveau
mon gros clitoris avec sa petite bite

et partout
d'un seul coup
tout est cantique
et partout
d'un seul coup 
tout est cantique

mardi 6 septembre 2016

les gens sont laids ou alors c'est moi

trois tasses de thé vert
quelques morceaux de pastéque
une barre de chocolat
un yaourt
mon crâne à raser
mon ombre à boxer
mon ombre ou bien le tancarville
sauter à la corde
baiser le carrelage 
écouter la radio 
faire tourner l'horloge
pas envie de sentir bon
pas envie de jouer le jeu
éviter de justesse
le peu de famille qu'il me reste
mon père notamment et ses fixettes malsaines
qui prend en otage nos conversations 
en insultant la mémoire de ma mère
je finis blessé
je le lui dis
et le lendemain
je trouve une lettre sans timbre dans ma boite
Heptanes
tu me fais vivre un nouveau drame
ton père
tout pue
la canicule
la pleine lune
les gens sont laids
ou alors c'est moi
un truc dans ma bouche
un truc dans mon nez
j'attends la pluie comme tout le monde
la bière a comme un goût de bave 
mis à part ça
je fais cuire du riz 
mis à part ça 
tous vos reproches sont fondés

c'est comme ça maintenant

j'ai travaillé 40 ans dans la restauration à Paris
mais je voulais pas mourir là-haut
avec tous ces cas sociaux 
alors je suis redescendu ici

papa était diabétique
maman était diabétique
du coup moi aussi
des pâtes
du couscous
une grappe de raisin
y a du sucre partout

j'ai un ami qui est comme moi
un grand enfant
fan de Barry White
à part que lui
il a un ranch à trente bornes en allant vers la mer 
et des migrants qui viennent tout le temps le squatter
et un jour il en a eu marre le copain
et il a sorti son fusil et tiré deux coups en l'air 
manière de dire
oh ça suffit 
les migrants ont porté plainte
et c'est lui qui est emmerdé maintenant
tout ça c'est politique
à notre échelle on y peut rien
bon
faut que j'aille voir pour une nouvelle machine à laver
là-bas dans la zone
la nôtre nous aura fait six ans 
c'est comme ça maintenant
viagra pour les vieux 
pilule pour les jeunes 
les femmes sont bourriques
et nous les hommes
pauvres couillons
c'est nous les bêtes sur cette terre

vendredi 2 septembre 2016

du baume au coeur

ciel couvert ce matin
et puis nuages et soleil dans la journée
il y va toujours de son petit bulletin météo
dans le bus
il a le verbe haut et l'élocution limpide
il est toujours habillé comme ça l'été
chemise orange
bermuda beige
gilet de baroudeur
sandales en cuir marron
il dispense ses conseils culinaires
commente ses achats
multiplie les mimiques 
et les compliments
aux enfants
aux mamans
et drague pour de faux les petites mamies
tellement prévenant que ça énerve tout le monde
tellement rassurant que ça fout les miquettes
parfois il raconte sa vie
que son père mesurait 2 mètres
que sa mère mesurait 1m55
que sa mère est décédée
il y a trois ans
des suites d'une mauvaise chute
que sa soeur ne s'en est jamais remise
que sa soeur est morte de chagrin l'hiver dernier
deux mois avant son cousin germain
celui avec qui il faisait les 400 coups quand ils étaient gamins
78 ans sa mère
49 ans sa soeur
53 ans son cousin
ça fait beaucoup de malheurs en peu de temps
déménager va lui faire beaucoup de bien
le bâtiment 8 est devenu invivable de toute façon
tous les soirs du trafic
tous les soirs du boucan
oh que oui
déménager va lui mettre du baume au coeur

mercredi 31 août 2016

moi je sais James

James James James
James m'en veut un peu
il comprend pas que je n'écrive pas sur lui
y aurait de quoi pourtant

chimères dans le bar 
où les conversations sont des QCM 
il cherche du haschich 
afin de fêter dignement son divorce hebdomadaire

il n'est pas le premier James 
à préférer se mettre la tête 
plutôt que d'avoir à affronter sa meuf
et je ne suis pas le seul à trinquer avec ma bouteille de vin
comme un vieux con
mes fantômes ce soir sont tous des chrétiens cannibales
des chiens se battent dans le soleil couchant
un genre de perfection

James pense également que  je suis un vieux con
et que je n'ai pas vraiment connu Cindy Espagna
bien sûr que si 
je lui dis
nous avons même prié ensemble sous un ciel en sueur
un autre ciel sous lequel
elle ne s'appellait pas Cindy Espagna d'ailleurs 
mais Jennifer Garcia

James lui aurait aimé s'appeller Jean-Pascal
ça l'aurait peut-être aidé
à lui rapporter quelques points de vie supplémentaires
ça t'irait bien Jean-Pascal en plus je lui dis

James me souhaite une bonne branlette 
et me compare plus ou moins à un pédophile
enfin pas frontalement hein
c'est d'abord un musicien et un poète
un mec de talent aussi
qui doit d'un coup se détraxer la voix
bien qu'il n'ait aucune idée de ce que cela peut bien vouloir dire
moi je sais James
moi je sais
parler parfois fait tout pourrir

jeudi 25 août 2016

louange à Cindy Espagna

Cindy Espagna
les seins elle n'aime pas ça 
alors elle n'en porte quasiment jamais
des jambes mythologiques 
ça
par contre 
toujours
qu'elle satine tous les jours à l'huile de chanvre

Cindy Espagna
son paternel est fonctionnaire
alcoolique et bipolaire
et à chaque crise
il se fout à poil
et découpe leur maison éclusière en tous  petits morceaux
et les balance aux chiottes
sa mère  
juste alcoolique
dit qu'il ne faut pas s'inquiéter
que ça va lui passer
mais ça passe pas 
alors Cindy Espagna engueule les pompiers
ou bien négocie avec le SAMU
pour qu'ils viennent le récupérer et le soigner 
son père
ou bien quoi
ou bien rien

faut pas se fier à ses airs languides de nymphe androgyne
elle envoie du bois Cindy Espagna
une fois
au bahut 
je l'ai vu plier en deux un lascar fan de basket
d'un coup de poing dans le bide
parce qu'il lui avait mis la main au cul

Cindy Espagna 
elle est d'abord intransigeante avec elle-même
Cindy Espagna
elle s'épanouit dans le changement
Cindy Espagna
la solitude et le silence lui font moins peur que les rêves de pouffiasse de sa soeur jumelle

pandémie
gouvernance économique
ténèbres du dehors
tout va moins mal quand je pense à Cindy Espagna


mercredi 10 août 2016

Grande Ourse

avoir l'air c'est déja être un peu
ça c'était moi avant
moi tout craché 
les avocats
les compromis compromettants
les sangliers morts
les politicards de merde
toujours à se goinfrer
avec des femmes
avec des allures
je te dis pas
y en a beaucoup des comme ça en Lorraine
des gens qui se voient plus beaux que la photo
mentalité exécrable 
mes enfants étaient mal dans leurs têtes
Noémie notamment
ma petite dernière
alors j'ai quitté ce boulot que beaucoup m'enviaient
et je suis parti monter une boutique à Narbonne
où ça s'est pas très bien passé
ça n'a pas marché quoi
logique comptable
logique comptable
et mon associé m'a planté
c'est pas bien grave
maintenant pour un salaire dérisoire
je range et je balaie des réserves sans indien
et des quais où aucun train ne passe
parfois par dessus les bennes à ordures 
et les piles de palettes
j'aperçois la Grande Ourse
les grands mouvements immobiles du ciel
c'est pas très original comme symbole hein
mais ça me parfume l'intérieur du thorax
et c'est comme un parfum qui me soigne

jeudi 21 juillet 2016

idéalement

des chiens débiles
des enfants chiants
de la musique de merde
des aphtes
un truc qui cloche dans le dos
et un sommeil haché comme un steak

envie d'aller nulle part
pas envie de rester ici
besoin de rester seul
besoin de voir du monde
besoin d'un second souffle au taf
que les pénibles ne prennent pas toute la place

j'aimerais aussi que mes bras mesurent d'un coup 149 km de long
afin de pouvoir aller enlacer Dame Lynx à l'autre bout de l'Occitanie

j'écris tout ça à mon frère qui me répond presqu'immédiatement
"moi ça va
il me tarde les vacances
à bientôt
bise "

idéalement
il faudrait que je passe un grand coup de balai dans l'appartement
un grand coup de balai
ainsi qu'un bon coup de serpillière

mercredi 13 juillet 2016

Fred (version mec)

pour choisir son nouveau dictionnaire
il a sa méthode bien à lui
il regarde la définition d'un mot bien précis
un mot que personne ne peut expliquer
et ce n'est pas le mot tennis non
c'est le mot bible
là par exemple 
dans ce dictionnaire
ils disent
ouvrage qui fait autorité 
d'accord
alors que dans celui-ci
ils disent
ouvrage fondamental
déjà 
à la base 
c'est pas pareil

il va plutôt se décider pour ce dico là
le prix est très raisonnable qui plus est
suffit que sa femme ne l'apprenne pas
car sa femme préfère les ordinateurs
les tablettes
les liseuses
c'est son truc 
toute cette merde technologique
et comme par hasard
depuis un an 
ils ont pour voisin un spécialiste de tout ça
les robots qui allument le chauffage
les caméras qui ouvrent le portail 
et sa femme trouve ça merveilleux et ô combien rassurant
mais c'est ptêt le voisin lui-même 
qu'elle trouve merveilleux et rassurant
aucun charisme pourtant ce type
aucune personnalité non plus
mais bon avec lui
au moins
y a pas à dire
tous les mois
BIM
l'oseille elle tombe

lundi 4 juillet 2016

Fred (version meuf)

babyfoot improvisé avec un écrivain célèbre 
c'est pour ça moi que je l'aime ce métier 
je ne peux pas y renoncer juste comme ça 
soit je me mets une pression de dingue
soit je procrastine à mort
du coup 
en ce moment 
je vois plus mon psy que mes potes 
toujours cette peur qui ne me lâche pas 
depuis la mort de mon père 
30 ans c'est l'âge délicat 
c'est difficile pour nous les femmes je trouve
sur la route
dans la Drôme 
à la tête 
je me cogne tout le temps
je serre des mains trop fort
j'oublie des trucs
mon agenda 
mon téléphone 
un bon de commande 
parfois à l'autre bout de la France
dans ma bagnole 
sur le parking
je me fais une soirée Marilyn
une bouteille de Champagne 
et deux cachets-bisou
et à l'hôtel 
je commence à l'apercevoir la frontière 
où il fait beau
où je me sens belle
où je peux encore y croire moi
à ma grande histoire d'amour 

samedi 25 juin 2016

Pascale

elle doit faire une remise à niveau tous les 5 ans
une formation à Toulouse sur deux jours
chiante la formation
elle est originaire d'Île-de-France
elle a vécu 5 ans dans les Landes
elle a deux fils
qui sont grands maintenant
qui ont passé l'âge de tout casser
il faut qu'elle pense à faire changer ses pneus neige
faut absolument qu'elle y pense
y a pas eu de neige cette année
y a pas eu d'hiver non plus
et y a toujours pas de printemps d'ailleurs
et les Parisiens sont hautains
et les Aveyronnais pas très avenants
poche ou sac
coffre ou malle
chocolatine ou bien pain au chocolat
au bout d'un moment
on ne juge plus les gens sur leur accent hein
mais sur leurs actes
nos actes
on est que ça